photos/7835.jpg

Une trentaine de poteaux électriques n'a pas résisté à la violence de la tornade, comme ici sur les hauteurs de Prades. - @Enedis

Par Aveyron Digital News
Le 12 août 2019

Deux jours après les violents orages qui ont frappé le nord du département et privé 3 000 foyers d'électricité, les dégâts sont toujours bien visibles et Enedis travaille d'arrache-pied pour rétablir la situation.

Ça s'est passé dans la nuit de vendredi à samedi. Comme annoncés par Meteo France, les orages qui ont traversé l'Aveyron ont été particulièrement violents et notamment pour le Nord du département, où 3 000 foyers se sont retrouvés privés d'électricité. Les équipes d'Enedis ont donc travaillé tout le week-end pour débloquer la situation, comme l'explique le service Communication de la société gestionnaire du réseau électrique :

Grâce à la mobilisation continue des techniciens d’Enedis et l’installation de groupes électrogènes, il ne restait plus que 250 clients privés d’électricité samedi soir et quasiment tous les clients étaient réalimentés dimanche soir.

Pour cela, les équipes d'Enedis en Aveyron ont reçu le renfort de leurs homologues des départements voisins du Tarn-et-Garonne, du Tarn et du Lot-et-Garonne.

Une tornade et 30 poteaux à terre

Si la situation est revenue à la normale pour les usagers du réseau électrique, il n'en reste pas moins que l'intervention d'Enedis se poursuit localement dans les zones les plus fortement touchées par l'épisode météorologiques : en particulier sur le triangle Saint-Côme d’Olt – Lassouts – Gabriac et sur les secteurs de Prades-d’Aubrac et Aurelle-Verlac :

Un phénomène de mini-tornade inédite a littéralement « décimé » une trentaine de poteaux électriques. Ces dégâts très localisés ont nécessité la pose de 10 groupes électrogènes afin de réalimenter l’ensemble des clients.

Le défi des techniciens consiste donc toujours ce lundi à réparer de façon définitive les installations touchées par ce phénomène, et à pouvoir retirer rapidement les groupes électrogènes pour un retour à un fonctionnement normal dès le début de semaine.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !