photos/7783.jpg

Camion Euclid n°5 - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 11 août 2019

Le Musée du Patrimoine Industriel et Minier est situé au cœur de l’ancien bassin industriel et minier de Decazeville. En août, il est ouvert au public du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

L’Association de Sauvegarde du Patrimoine Industriel du Bassin Decazeville-Aubin (ASPIBD) propose, durant tout le mois d’août, des visites guidées du Musée du Patrimoine Industriel et Minier, mais aussi une découverte de l’art contemporain.

Des visites guidées vivantes

La famille Petitjean a bien de la chance. Descendus de Bourgogne, ils sont venus visiter le musée et aujourd'hui, Michel Herranz, le co-président de l’ASPIBD, est leur guide. Après avoir rappelé le contexte historique de la fermeture des mines et des aciéries (décision prise par la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier), il guide ses visiteurs parmi de nombreuses machines issues de l’exploitation minière, et plus largement de la vie industrielle de Decazeville : du matériel de forage, des lampes de mineurs, une machine à vapeur, un soufflet de forge, un tachygraphe, un camion Euclid n°5, une ambulance…

Les visiteurs bourguignons connaissent bien le Creusot et Jean Claude Petitjean note que « Decazeville et Le Creusot ont une histoire similaire avec notamment la présence des Laminoirs ».

Pour cette famille, le bilan de cette visite « est très positif ». Ce qu'ils ont préféré ? Les « nombreuses anecdotes que le guide raconte ». Un exemple : ils ont pu découvrir comment les chevaux étaient descendus dans la mine de charbon, ou encore l’origine des photographies d’époque exposées dans le musée.

La famille PetitjeanLa famille Petitjean

Decazeville en 2019

La visite se poursuit avec la présentation de Decazeville aujourd’hui et ses panneaux qui présentent les principales entreprises actuelles du Bassin dont le tissu industriel reste important en 2019. Y sont citées des entreprises dynamiques comme USICAP, STS, VM Building Solutions, Bourdoncle, …

Et pour finir, un peu d'art : Océane Olivié propose une approche de l’art contemporain à travers la présentation de l’exposition « Des profondeurs » de Sandra Lorenzi. Cette exposition fait partie du dispositif culturel In situ qui propose cet été, en Occitanie, un parcours culturel permettant la découverte du patrimoine et de l’art contemporain (voir notre article sur Supernova, l'oeuvre éphémère de Miguel Chevalier, actuellement à la cathédrale de Rodez). A découvrir : des propositions artistiques à l’intérieur du musée et sur la façade extérieure du bâtiment de l’ASPIBD, une fresque talismanique se dresse, « construite comme un bouclier protecteur, elle se destine à raviver la mémoire de l’enfoui et à réconcilier l’outil et la terre ».

Michel Herranz et Océane OliviéMichel Herranz et Océane Olivié

Musée du Patrimoine Industriel et Minier à Decazeville.

Ouverture : du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 14h à 18h. Pour les groupes, possibilité d'effectuer une visite avec l'Office de Tourisme de Decazeville.

Individuels et enfants : entrée gratuite

Groupe : Consulter le musée sur les tarifs et les modalités pratiques de la visite (jour, heures, etc.) : 05 65 43 09 18 ou aspibd0832@orange.fr

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !