photos/7755.jpg

Pierre Bardy, dans son nouveau rôle de capitaine du RAF - ©ADN12

Par Cécile Coucoureux
Le 09 août 2019

Malgré une bonne entrée en ligue 2, avec une victoire contre Auxerre et un match nul contre Châteauroux, tout reste à jouer pour le capitaine et son coach.

Alors que l’équipe se prépare pour le match de ce vendredi contre le Paris Football Club, Pierre Bardy, qui entame sa onzième année au sein du RAF et qui a été promu capitaine pour la Domino’s Ligue, se dit très satisfait des performances des joueurs lors du match « plutôt réussi » contre Châteauroux : « Nous avons su être solides défensivement, ce qui rassure énormément. »

Un bon calendrier de début de saison

Avec un début de championnat contre deux équipes qui ne sont pas en haut du classement, c’est un bon calendrier de début de saison pour le RAF, lui-même encore en rodage de l’avis même de son coach qui admet que le club aussi se teste encore. Pour le capitaine Bardy, ce début de championnat est une bonne chose :

pour un début, si vous prenez ceux qui descendent de ligue 1 et qui vous mettent 3-0, pour la confiance c’est pas pareil !

Mais le coach, lui, ne s’intéresse pas beaucoup aux faiblesses des autres équipes et préfère se focaliser sur la façon de jouer de son club, individuelle et en équipe. Il se méfie d’un objectif à long terme car « le championnat est long et dense, on est plutôt dans une course aux points » et préfère s’appuyer sur les forces de l’équipe et les améliorer. Mais il n’hésite pas à partager son admiration devant le niveau technique des adversaires, supérieur à beaucoup d’autre, qui demande à son équipe de progresser techniquement : « ça prend du temps mais c’est obligatoire et nécessaire pour exister dans ce championnat ». Par contre, il est sûr d’une chose :« on ira chercher les points quelles que soient les équipes ».

Côté bobos, il n’y a qu’un faible espoir de revoir bientôt jouer Dorian Caddy, l’ancien attaquant qui n’a pas mis les pieds dans un match officiel depuis plusieurs mois : « il va mieux, mais quand tu es absent quatre mois, il faut quatre mois pour retrouver ton niveau », affirme le coach pour qui l’attaquant doit continuer à travailler. Idem pour Loic Poujol qui doit se faire enlever quatre points de suture dimanche et Amiran Sanaia, pas disponible avant début septembre suite à sa déchirure.

Interrogé sur son nouveau rôle de capitaine depuis deux matchs, Pierre Bardy a fait part de la fierté que lui apporte ce nouveau rôle, sans pourtant se focaliser dessus. Avec ou sans brassard, « j’ai toujours donné des conseils, ce n’est pas quelque chose qui change ma façon d’être », affirme-t-il. Cet enfant de Rodez qui a hésité à répondre à l’appel des sirènes des propositions extérieures, pour finalement rester et participer à la montée du club, est fier de l’« aboutissement sur ces années passées à Rodez ». 

« Pas changer, juste s’améliorer »

Si les deux premiers matchs sont encourageants pour les supporters de Rodez, il reste encore du pain sur la planche pour le coach Peyrelade, pour qui il y avait

des choses très intéressantes, sauf qu’il n’y avait pas la qualité dans les 30m et il nous a manqué un peu de justesse technique pour trouver des décalages intéressants.

Encore une fois, il voudrait améliorer la communication des joueurs entre eux et « apprendre et continuer à travailler nos principes ». Parce que s’il qualifie la rencontre contre Chateauroux de « match correct », il s’avoue plus satisfait de celui contre Auxerre.

De son côté, Pierre Bardy affirme :

on a joué contre des équipes plus techniques comme Auxerre et plus dures comme Châteauroux, et le PFC c’est un peu des deux, mais il n’y a pas d’équipes insurmontables.

Lui qui n’a pas joué contre Châteauroux, mais qui a bien constaté que l’adversaire avait décodé les tactiques offensives de l’équipe de Rodez.

De l’avis des deux, le match contre Paris ne va pas être du gâteau. Devant une équipe « très solide et bien en place », le match de vendredi nécessitera un engagement complet de l’équipe, ainsi qu’une bonne cohésion de groupe même si le coach semble ne rien redouter, avec une préparation propre à chaque type de match. Avant l'entrée en Coupe de la Ligue qui commence mardi 13 août (le RAF affrontera Grenoble), le gros challenge, pour les joueurs comme pour l’entraîneur, étant de découvrir chaque équipe match après match, tout en continuant à s’améliorer. Et entre les nombreux matchs en semaine, les moments de récup, les déplacements et l’intégration des nouveaux joueurs, les temps d’entraînements sont courts...

Groupe prévu pour la rencontre RAF / Paris FC Groupe prévu pour la rencontre RAF / Paris FC


RAF – PFC vendredi soir au Stadium de Toulouse, 3eme journée de L2. Coup d’envoi : 20h

 



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !