photos/7739.jpg

Les chanteurs de Scandicus proposeront un programme de chant portugais de la Renaissance. - ©Le Progrès

Par Audrey Barat
Le 09 août 2019

Pour cette fin de semaine, le festival international de musiques sacrées, musiques du monde propose trois rendez-vous éclectiques et envoûtants.

Vendredi 9 août, tous les chemins mèneront à... Compostelle et Sylvanès !

Vendredi 21 août à 21 h, l’ensemble Scandicus fera résonner dans l’abbatiale des œuvres de compositeurs portugais de la Renaissance. L’objectif de cet ensemble de voix d’hommes : faire redécouvrir les chants anciens de chemins de pèlerinage et les transmettre le plus fidèlement possible au public. Entre les pièces polyphoniques chantées et les textes en prose ou en vers récités par le directeur de l’abbaye Michel Wolkowitsky, Via Lusitana promet un voyage inédit !

Tarifs : 20 € / 15 € / 13 € / gratuit moins de 13 ans.

Samedi 10 août, un récital lyrique voix et piano à Millau

Comme chaque été, le Festival de Musiques sacrées-Musiques du Monde de l’Abbaye de Sylvanès fait étape à Millau dans le cadre d’un partenariat avec le
service culturel de la ville. Le samedi 10 aout à 21 h à l’Eglise du Sacré Cœur de Millau, un duo d’exception est attendu pour un concert riche mêlant des œuvres du répertoire sacré et opératique dans un programme intitulé « Invocations et prières dans l’Opéra ». La soprano lyrique Bénédicte Roussenq et le pianiste Conrad Wilkinson joignent leurs talents pour une soirée centrée sur le sentiment religieux dans les opéras du XIXe siècle.
Billetterie sur place dès 20 h.

Tarifs : 20 € /15 € / 13 € / gratuit moins de 13 ans.

La soprano Benédicte Roussenq sera accompagnée du pianiste Conrad Wilkinson.La soprano Benédicte Roussenq sera accompagnée du pianiste Conrad Wilkinson.


Dimanche 11 août, de l’Europe musicale baroque au flamenco passionnel d’Andalousie !

A 17 h, dans l’abbatiale, à la tête de l’Ensemble instrumental et vocal À bout de souffle, Stéphane Delincak met en regard trois chefs-d’œuvre de la musique sacrée et nous convie à un riche panorama de l’Europe musicale baroque à travers l’Italie, l’Allemagne et la France. Le Magnificat de Jean-Sébastien Bach, cantique célébrant l’avènement d’une nouvelle ère sera précédé du Dies irae de Michel-Richard Delalande, magistral hymne de l’Apocalypse. Le programme sera complété par le Magnificat et le Credo d’Antonio Vivaldi. Ce programme magistral réunit sur scène un chœur de 93 chanteurs dont une quarantaine de choristes aveyronnais, cinq solistes et vingt-deux musiciens jouant sur instruments d’époque.
Tarifs concert 17 h : 30 € / 25 € / 15 € / gratuit moins de 13 ans.


Dès 21 h, la compagnie Flamenco vivo enflammera la scène de l’abbatiale des danses envoutantes d’Ana Pérez et de Kuky Santiago et du cante jondo de Luis de la Carrasca, accompagné du guitariste José Luis Dominguez. Le spectacle « Flamenco por un poeta » est un hommage au grand poète Antonio Machado, emblème de la Retirada, exil des républicains espagnols vers la France.
Tarifs concert 21 h : 25 € / 20 € / 15 € / gratuit moins de 13 ans.
Forfait 2 concerts : 50 €.


Le jeune chef Stéphane Delincak dirigera Bach, Vivaldi et Delalande ce dimanche à 17 h.Le jeune chef Stéphane Delincak dirigera Bach, Vivaldi et Delalande ce dimanche à 17 h.

La Compagnie Flamenco vivo Luis de la Carrasca va enflammer l’abbatiale ce dimanche à 21 h. © Juan ConcaLa Compagnie Flamenco vivo Luis de la Carrasca va enflammer l’abbatiale ce dimanche à 21 h. © Juan Conca



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !