photos/7723.jpg

Les joueurs du RAF se sont prêtés volontiers à quelques séances photos avec leurs supporters. - @ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 08 août 2019

Une rencontre entre supporters et joueurs du RAF placée sous le sceau de la convivialité et du partage. Cette dernière a eu lieu cette semaine au Parc de Vabre.

Comme l’an passé mais cette fois dans un cadre neutre et non chez un sponsor, le staff du RAF avait prévu de rassembler les joueurs et joueuses de l’élite du club, et de les confronter à leurs supporters abonnés, dans le cadre d’un buffet campagnard. L’occasion pour les uns comme pour les autres de se voir dans un autre contexte que les avants ou les après match, sans barrières ni protocole.

Unanimité pour le bien fondé de cette rencontre

Pour Thomas Escourbiac, le communiquant grand public du RAF il s’agissait de sortir des présentations formelles en rapprochant le supporter de ses idoles, et dédiaboliser le joueur qui pour certains parait inatteignable compte tenu des normes de sécurité de plus en plus clivantes au fur et à mesure de la montée vers l’élite.

Laurent Peyrelade évoquait le partage d’un moment tranquille durant lequel les supporters abonnés, pour la plupart des fervents qui soutiennent le club dans les bas comme dans les hauts, peuvent mettre des visages sur les noms des recrues. Une forme de récompense à la fidélité.

Greg Ursule se réjouit par exemple de cette belle idée, depuis deux ans, de proposer ce libre échange sous la forme d’un apéritif dînatoire :

D’autant mieux que nous avons ressenti une belle communion lors de notre premier match au Stadium à Toulouse.

Les supporters quant à eux ne boudaient pas leur plaisir, à l'instar d'Allan :

C’est un immense plaisir de converser avec eux, ils savent rester simples et abordables, du coup on ne rate pas l’occasion de venir ici et d’en profiter. 

Jean-Louis admet ne pas tous les reconnaître, mais il garde bien en tête son joueur fétiche : Hugo Bonnet. Plus à l’aise crampons aux pieds, certains joueurs et joueuses paraissaient intimidés face à cet évènement inhabituel, il suffisait alors d’aller vers eux pour échanger. D’autres en revanche semblaient plus à l’aise pour discuter et poser pour des photos au sein de leur public.

Absent car en vacances loin de Rodez, le président du Kop ruthénois soulignait au téléphone le côté très positif de ces moments :

Ce serait bien si ce genre de rencontres pouvait se renouveler à la mi-saison, on pourrait faire le point après la trêve tout en se souhaitant la bonne année. 

A l’occasion du troisième match au Stadium de Toulouse, le Kop en relation avec le club prépare l’affrêtement d’un ou plusieurs bus.     

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !