photos/7141.jpg

Depuis 11h ce matin, des sapeurs-pompiers aveyronnais luttent contre un incendie dans l'Aude. ©SDIS12

Par Audrey Barat
Le 15 juillet 2019

Depuis 11 h ce matin, près de 250 soldats du feu tentent d’enrayer un violent incendie sur la commune de Fabrezan, dans l’Aude. Parmi eux, des sapeurs-pompiers de l’Aveyron, qui participent depuis jeudi 11 juillet à une opération préventive, pour prêter main-forte à leurs collègues des départements voisins soumis à un risque accru de feux de forêt.

Depuis jeudi 11 juillet, près de soixante sapeurs-pompiers aveyronnais sont engagés dans un dispositif préventif extra-départemental "feux de forêt". Ils se sont d’abord rendus à Aix-en-Provence, puis à Nîmes, et enfin dans l’Aude. Leur objectif : assurer une surveillance accrue des points sensibles, et une intervention plus massive et rapide en cas de départ de feu.

Le Service départemental d'incendie et de secours de l'Aveyron (SDIS 12) a envoyé un Groupe d’intervention feux de forêts (GIFF) constitué d’un véhicule de commandement, et de quatre-camions citernes spécialisés. Les départements de l’Ariège et du Tarn-et-Garonne se sont également joints à l’opération. Les trois GIFF des trois départements se sont ainsi unis pour former « la colonne Occitanie ». 

220 hectares déjà partis en fumée

Rien à signaler jusqu’au lundi 15 juillet à 11 h, heure à laquelle un incendie a été signalé sur la commune de Fabrezan. Quatre canadairs et un bombardier d'eau sont également engagés sur ce feu qui se propage rapidement, du fait d’un vent qui souffle à 30 km/h en moyenne, avec des pointes à 65 km/h.

A 16 h, l’incendie avait déjà ravagé 220 hectares.

Les pompiers du SDIS 12 luttent contre un gigantesque incendie qui a ravagé 220 hectares en quelques heures. ©SDIS12Les pompiers du SDIS 12 luttent contre un gigantesque incendie qui a ravagé 220 hectares en quelques heures. ©SDIS12

 

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !