photos/7079.jpg

Florence Cayla, Jean-Claude Viguié, Marc Guitard et Michel Arnal. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 12 juillet 2019

Les licenciés et les membres du bureau du club de football de Sébazac-Concourès l’ont imaginé, rêvé… et il va être réalisé. 1.200.000 euros de travaux vont être réalisés pour la réalisation du terrain synthétique.

La mairie vient de lancer, par l’intermédiaire de la société Art Dan, spécialisée dans ce domaine, la conversion du terrain d’honneur du stade Christian Dumas en terrain synthétique.

Avec plus de 300 adhérents, dont 250 enfants, les dirigeants et entraîneurs du club de foot de Sébazac se désespéraient de pouvoir faire face, un jour, à l’épineux problème du manque de terrains pour assurer tous les matchs de la saison. « Les terrains naturellement engazonnés ne peuvent pas supporter plus de deux matchs de suite, alors que quatre sont généralement programmés ; avec ce synthétique, il n’y a plus de limitation », explique Marc Guitard, président du Sporting Club de Sébazac.

Du côté des élus, il y a le coût d’entretien des terrains actuels. « Nous estimons entre 20 et 25.000 euros les économies à réaliser, dont 9.000 € juste pour l’arrosage », explique Florence Cayla, lors de la conférence de presse de présentation des travaux en compagnie de Jean-Claude Viguié et Michel Arnal, de la commission des travaux.

Livraison début novembre

Autre facteur important, les contrats territoriaux mis en place avec les nouvelles régions ont accéléré la décision des élus, « d’autant plus que nous nous en sommes très bien sortis avec les travaux de l’avenue Tabardel, et que ce terrain va être réalisé sans recours à l’emprunt ni augmentation des impôts », explique la maire de la commune.

Pour un coût de 1.027.000 €, la part restant à la commune s’élève à 300.000 €, déductions faites des différents intervenants : Etat, région, Agglo. Le montant de la participation de la Fédération Française de Football est quant à lui de… de 39 000 €.

« Il y a eu une véritable étude de faisabilité et maintes discussions pour la conservation du terrain d’honneur historique, pour arriver au vote final du terrain à rénover », explique Michel Arnal. Le futur terrain recevra également une piste d’athlétisme et répond aux normes de la fédération, soit 105 m de long et 68 m linéaires.

Le manque de place a donc été l’élément principal, en plus des normes à respecter – zone Natura 2000 oblige – quant au choix de l’emplacement des travaux.

L’éclairage aussi va être refait, avec la pause de projecteurs à leds, moins énergivores.

Les travaux sont prévus pour une durée de quatre mois pour une livraison de terrain début novembre.

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !