photos/7041.jpg

Le mapping arrive sur les répétitions de l'Aiglon. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 11 juillet 2019

Les premières répétitions du spectacle nocturne de « Rutènes en scène » avec le mapping, ont eu lieu dans la salle des fêtes d’Onet-le-Château.

Mardi soir à la salle des fêtes d'Onet-le-Château a eu lieu la première répétition de la pièce d’Edmond Rostand « L’Aiglon », avec l’assistance du mapping. Le mapping vidéo, également appelé « fresque lumineuse » ou « projection illusionniste » au Québec, est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°.

En l’occurrence ici, sur la Place Foch c’est sur la façade de la Chapelle Royale que les projections d’images animées viendront s’exercer, du 24 au 27 juillet, en donnant une profondeur de champ au-delà de la scène de 17 m de long. Un travail de mise en place pour des techniciens éclairagistes qui devront tenir compte de la configuration de la pièce.

Une heure trente de pièce, vingt-cinq participants, pour un spectacle mis en scène par Eléonore Echène qui s’annonce émouvant et grandiose.

L’Aiglon est un drame d’Edmond Rostand écrit en 1900, il s’agit de l’histoire du fils de Napoléon 1er appelé également « Roi de Rome ». Pour Christophe Ribeyre, qui répète en tant qu’acteur, la dynamique est bonne et le ressenti laisse présager une belle réussite.

Suite aux répétitions de lundi et mardi, les acteurs répèteront samedi dans la salle des fêtes d’Onet, puis sur site juste avant la générale du mardi qui précède le spectacle.

Réservation : Maison du Livre ou www.aiglonrodez.com 

 



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !