photos/6893.jpg

La présidente Françoise Soulié et Guillaume Bergonnier sur les courts de tennis du SCTSA… fin prêts pour un été riche en activités.

Par Audrey Barat
Le 05 juillet 2019

Jolie « perf » pour Guillaume Bergonnier. L’entraîneur du Sporting-club tennis saint-affricain (SCTSA) vient de décrocher son « diplôme d’Etat jeunesse éducation populaire et sport, mention tennis ». Une bonne nouvelle pour le club, qui compte bien sur le dynamisme de son jeune entraîneur de 24 ans, pour susciter de nouvelles vocations.

Guillaume Bergonnier est un enfant de la balle saint-affricaine. Il a affûté ses raquettes sur les courts du SCTSA, où il a donné ses premiers entraînements dès l’âge de 16 ans. Embauché par le club via un « emploi avenir », il a suivi une formation exigeante pour devenir moniteur : 700 heures de formation au centre de ligue à Balma (périphérie toulousaine), et 500 heures de stage au sein du club.

Son contrat s’arrête la 31 octobre, mais « nous allons tout faire pour le garder », insiste la présidente Françoise Soulié. L’objectif est donc de redynamiser la vie du club, pour susciter de nouvelles vocations.

Nous avons 140 licenciés, dont 65 à l’école de tennis. L’objectif est d’atteindre les 200. 

Plusieurs animations grand public sont envisagées, dont un concours de pétanque (le 5 octobre) et des tournois de belote.

Un été sur les courts

Côté court, Guillaume Bergonnier a concocté un programme estival bien rempli. Dès le 1er juillet, « aficionados » comme néophytes pourront se retrouver tous les lundis soirs de 17 h à 20 h, « pour les licenciés, les non licenciés, les jeunes les adultes, avec du tennis et du beach tennis ».

En juillet, les jeunes de 8 à 12 ans pourront suivre des stages de perfectionnement (du 15 au 19 et du 22 au 26 juillet).

Et le 31 août, le club renouvellera l’opération « Ramène ton copain ».

L’idée, c’est qu’un joueur du club amène un copain ou une copine pour lui faire découvrir le tennis.

Et faire grimper le nombre d’inscrits pour la saison prochaine, qui démarrera cette année, dès le 1er septembre, « même si les groupes bougeront certainement du fait des inscriptions plus tardives, notamment lors de la journée des associations », poursuit Françoise Soulié.

Et pour favoriser la cohésion au sein du club, une nouvelle action est annoncée pour la saison prochaine : le parrainage sportif. « Un adulte parraine un jeune joueur, et s’engage à taper la balle une fois par mois avec lui ou elle », précise Guillaume Bergonnier, qui ne manque pas d’idée pour faire vivre son club.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !