photos/6615.jpg

Les marionnettes d’Asie des collections Gomond et Armengaud sont à découvrir jusqu’à la fin de l’année. - © Le Progrès

Par Audrey Barat
Le 24 juin 2019

La nouvelle exposition du musée de la marionnette de Saint-Affrique, « Marionnettes de Chine, messagères des dieux et des puissants » a ouvert ses portes depuis mercredi 19 juin.

La nouvelle exposition du musée de la marionnette de Saint-Affrique réunit des pièces de la collections Gomond mais aussi de celle de Christian Armengaud, qui depuis un an, prête des marionnettes d’Asie à la ville de Saint-Affrique. « Marionnettes de Chine, messagères des dieux et des puissants » est la cinquième exposition, depuis l’ouverture du musée en 2015. Elle est visible jusqu’à la fin de l’année.

Le thème de la Chine s’est naturellement imposé, quand l’équipe culturelle municipale, élus et agents de Saint-Affrique, ont appris que l’Abbaye de Sylvanès avait choisi d’inviter une compagnie de marionnettistes et de musiciens chinois. « C’était là une occasion exceptionnelle de pouvoir aborder un patrimoine sous son aspect historique tout en montrant son actualité, d’aller apprécier des objets figés à jamais et de pouvoir en apprécier d’autres en spectacle », commente Marine Porque, scénographe et commissaire d’exposition.

Un musée méconnaissable

« Mon objectif est de séduire le visiteur. Je souhaite qu’il reste stupéfait devant chaque marionnette, qu’aucune ne puisse le laisser indiffèrent. Mon travail consiste à valoriser ces objets. L’espace doit leur servir d’écrin. » Le pari est réussi. Dès l’entrée du musée, le visiteur est transporté dans un autre univers. L’espace est méconnaissable, avec ses décors créés tout spécialement par l’équipe des service culturel et techniques de la mairie de Saint-Affrique. Ils n’ont pas manqué de créativité et de talent pour transformer l’ancien tribunal en un espace chaleureux et intime, ou une quasi centaines de marionnettes s’exposent majestueusement au regard. Façades en bois aux motifs asiatiques, forêt de bambous, calligraphies, installent une atmosphère de détente et d’évasion, en toute simplicité.

Marine Porque, scénographe et commissaire de l’exposition. © Le ProgrèsMarine Porque, scénographe et commissaire de l’exposition. © Le Progrès

Voyage dans un autre univers

Une scénographie imaginée et conçue comme un dialogue à travers les époques, les espaces, et les traditions de la Chine, pour permettre au visiteur de voyager dans l’univers culturel, rituel, mais aussi social et politique de ce pays.

Une attention toute particulière a été portée « aux couleurs, à l’organisation spatiale de l’exposition, qui sont en lien avec la symbolique chinoise. Elles accompagnent et complètent les explications mises à disposition sur les différents panneaux », explique Marine Porque.

La finalité de tout cela est que chaque visiteur sorte du Musée de la Marionnette enchanté d’y avoir découvert quelque chose, qu’il reparte plus riche.

Infos pratiques

Exposition ouverte jusqu’à la fin de l’année. Pendant les vacances scolaires, du mardi au samedi, de 14 h 30 à 17h30. Visite guidée à 15 h. Hors vacances : visite guidée sur réservation, du mardi au vendredi, aux horaires de bureau. Tarif : gratuit.

Musée de la Marionnette - boulevard Aristide-Briand (à côté de la salle des fêtes), 12400 Saint-Affrique

Tel. : 05.65.49.33.92
 ; Courriel : culture@ville-saintaffrique.fr ; Site internet : http://culture-villesaintaffrique.fr/ Facebook : https://www.facebook.com/serviceculturelsaintaffrique.

Le musée de la marionnette s’est transformé en boudoir asiatique, grâce au travail de l’équipe des services culturel et technique de St-Affrique. © Le ProgrèsLe musée de la marionnette s’est transformé en boudoir asiatique, grâce au travail de l’équipe des services culturel et technique de St-Affrique. © Le Progrès



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !