photos/6563.jpg

Francis Dady Ngoy, qui arrive de Grenoble, a signé pour un an, plus une année en option. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 21 juin 2019

Alors que les joueurs ruthénois ont effectué leur reprise ce jeudi, le club a déjà enregistré 9 recrues depuis le début du mercato. En attendant d’éventuels autres arrivées, le RAF a présenté, ce vendredi, l’un de ses nouveaux joueurs, Francis Dady Ngoy, qui arrive de Grenoble.

Depuis le début du mercato, Rodez a vu l'arrivée de cinq nouvelles recrues, dont Francis Dady Ngoy, et la signature de trois joueurs qui étaient en prêt l'an dernier. Un joueur dont le profil avait retenu l’attention du staff, comme le détaille Grégory Ursule, manager du club :

C’est un joueur polyvalent. Souvent dans les effectifs, il part sur un poste et il dépatouille le coach sur d’autres… Son poste de prédilection, c’est quand même à droite et au milieu.  

Le joueur de 29 ans a débuté comme milieu défensif et devrait être utilisé sur le côté droit pour ses débuts au RAF. Même si, comme il l’explique, certains coachs l’ont utilisé à d’autres postes :

Après, avec Olivier Guégan, à Grenoble, c’était un peu différent. Il s’est beaucoup servi de moi en offensif. J’ai fini avec 7 buts en national.

Beaucoup de polyvalence

Lors de la saison en National avec Grenoble, il avait joué contre Rodez, lors des deux matchs. « Quand on a joué contre lui, confirme Grégory Ursule, au match aller, il était milieu droit, et au match retour, il avait joué sentinelle et fini latéral gauche. Il peut jouer dans le couloir droit, défenseur droit, milieu droit, mais aussi jouer à gauche et milieu défensif. » Une polyvalence intéressante pour le joueur, qui devrait, numériquement remplacé, Jérémy Mellot, parti à Guingamp.

Francis Dady Ngoy, à qui, il restait une année de contrat à Grenoble, qu’il vient de résilier, a aimé le projet ruthénois et choisi de rejoindre l’Aveyron. Le joueur, qui a participé aux deux montées de Grenoble, du CFA au National, et du National à la Ligue 2, a bien l’intention d’aider le club à obtenir le maintien pour sa première saison en Ligue 2. Et explique les qualités qu’il faut avoir pour ce niveau là :

Je pense, pour avoir joué en Ligue 2, qu’il faut avoir un minimum de technique. Pas forcément être dans le combat, car c’est moins physique que le National. C’est plus technique, ça va plus vite dans le jeu. La moindre erreur, ça ne pardonne pas. En Ligue 2, les équipes jouent au ballon, c’est plus porté sur l’offensif.

Jeu de transition

Bien accueilli par le groupe lors de la reprise, il s’est dit étonné de voir un groupe aussi jeune, mais plutôt ravi de ça. Et il est aussi convaincu que le jeu ruthénois de l’an dernier, avec une défense très basse, et un jeu très percutant vers l’avant, est une bonne chose pour la Ligue 2 :

C’est un peu mon style, quand ça joue en transition. Ça me correspond très bien. C’est un football qui peut fonctionner en Ligue 2 et qui peu même faire mal aux adversaires. Les équipes ont tendance à jouer au ballon, et a accélérer le jeu dans les 30 derniers mètres. Le jeu en transition, ça risque de faire très très mal.

Sa fiche :

Né le 4 janvier 1990 (29 ans)

1m69/63 kg

Milieu

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !