photos/6531.jpg

L'affaire a été jugée au tribunal correctionnel, ce mercredi 19 juin. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 20 juin 2019

Un homme d’une quarantaine d’années a écopé de six mois de prison avec sursis pour avoir agressé, en mai 2017, une jeune femme à Luc-la-Primaube.

Au tribunal de Rodez, ce mercredi 19 juin, un homme d’une quarantaine d’année, d’origine portugaise, comparaissait pour avoir été responsable d'une agression sexuelle.

Il y a un peu plus de deux ans, le 26 mai 2017, une jeune femme qui s’accordait une pause repas, à Luc-la-Primaube, a aperçu cet homme s’approchait d’elle. Elle a pris ses distances mais ce dernier est revenu à la charge et a commencé à se faire insistant. Lorsqu’elle a voulu de nouveau s’éloigner, le prévenu l’a enlacé et lui a porté des caresses au niveau de la poitrine et de l’entrejambe. Après avoir crié, elle a pu prendre la fuite et est allée porter plainte. À la barre, la victime est encore très marquée par ces événements : « J’ai eu tellement peur que ça aille plus loin. »

Le procureur de la République, Olivier Naboulet, a salué le courage de la victime. Devant une salle d’audience bien remplie, il a rappelé « que le corps de chacun d’entre nous n’appartient qu’à nous ». Il a requis une peine de neuf mois de prison assortie d’un sursis avec mise à l’épreuve durant deux ans. Et l’interdiction d’entrer en contact avec sa victime.

Le tribunal a condamné l’agresseur à six mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve durant deux ans. L’interdiction d’entrer en contact avec la victime et l’obligation de la rémunérer à hauteur de 500 €.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !