photos/6321.jpg

Emmanuelle Gazel, Alain Fauconnier, président, et Christian Font.

Par Camille André
Le 13 juin 2019

Un comité de pilotage s’est réuni lundi 3 mai pour amorcer la révision de la charte du Parc. La structure espère y intégrer les attentes des habitants du territoire, et notamment des jeunes, grâce à période de consultation.

Le remixage de la charte du Parc naturel régional des Grands Causses (PNRGC) est lancé. Pour la première fois, lundi 3 mai, le comité de pilotage dédié à son remaniement s’est réuni. Le début d’« un exercice extrêmement lourd », souligne le président de la structure Alain Fauconnier, qui aura pour but de dessiner l’avenir du territoire. La procédure, tout juste démarrée, aboutira en avril 2022 à l’approbation du projet par la Région. La nouvelle charte sera effective début 2023 et d’ici là, chaque commune devra décider si elle souhaite faire partie du PNR. Jusqu’au 31 octobre, les habitants sont eux appelés à participer en s’exprimant sur leurs attentes. Dans un livret papier et numérique recensant 23 « objectifs opérationnels » du Parc, divisés sous quatre grands axes, chacun peut donc estimer et noter, entre 1 et 5, s’il estime qu’un objectif a été atteint, et toujours sur le même système, mentionner qu’elle importance à ce volet dans la nouvelle charte.

S’adapter aux demandes

Par exemple, l’objectif 2 est de « préserver les espaces naturels et  les espèces qui y vivent ». « Des objectifs comme celui-là, on se saurait s’en passer, appuie Emmanuelle Gazel, présidente déléguée à la Région au bureau syndical. Certains pourront d’ailleurs être renforcés. » Le document final définira le cap de la structure pour la quinzaine d’années à venir. Dans les grandes lignes, l’orientation du Parc restera la même. Développer une gestion des patrimoines naturel, culturel, et paysager est sa première visée. Puis mettre en œuvre sur l’ensemble du territoire une stratégie de développement d’activités centrée sur les initiatives locales et l’accueil d’actifs, renforcer l’attractivité et l’équilibre du territoire, et enfin renforcer la dynamique partenariale et la performance de la gestion du territoire. Ce sont surtout les actions pour atteindre chacun de ces grands objectifs, menées en concours avec la Région et le conseil départemental, qui seront amenées à évoluer. « Plus nous aurons de contributions d’acteurs du territoire pour la charte, plus elle sera cohérente », motive Emmanuelle Gazel. 

Bientôt deuxième plus grand Parc de France ? 

Un grand changement attend toutefois la structure. « On est en débat sur le périmètre, explique Alain Fauconnier. Il y aurait un élargissement à l’Hérault et je m’en réjouis. » Le PNR des Grands Causses, 3e en superficie sur le plan national, remonterait alors en deuxième place. Actuellement composé de 70.000 habitants et 327.000 hectares, il en gagnerait 14.241 et 526,3 km2, avec des communes allant de Lodève à Saint-Jean-de-la-Blaquière. « Nous avons un Parc qui a dans sa corbeille quasi tous les champs d’actions, loue Christian Font, président délégué aux communautés de communes au bureau syndical. L’attractivité, le Service public d’assainissement non collectif (Spanc), le Schéma de cohérence territoriale (Scot), le Programme d’actions de prévention des inondations (Papi), l’alimentation durable. » « L’un des plus dynamiques d’Occitanie », valide Emmanuelle Gazel. 

Capter les jeunes

La plus grande mission pour le parc reste de capter l’attention des jeunes, relativement désintéressés ou peu informés sur le sujet. « Redonnons du sens aux choses en co-décidant avec eux », souhaite la représentante de la Région. Dans cette optique, un appel à projet permettra à « des collectifs, des associations ou des artistes de mener 15 actions pour associer les jeunes à cette révision », précise Nadège Grimal, chargée de communication au Parc. L’occasion pour eux, fervents défenseurs de l’environnement, de militer pour un volet écologie toujours plus conséquent. Car c’est bien un pan de leur avenir qui se dessine aujourd’hui au Parc. 



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !