photos/6215.jpg

Le benjamin Victor Dominique décroche la médaille de bronze en carabine. - ©DR

Par Aveyron Digital News
Le 09 juin 2019

Victor Dominique de l'Association saint-affricaine de tir termine sa belle saison par une médaille de bronze au championnat de France.

Le jeune licencié de l’Association saint-affricaine de tir réalise l’exploit. Victor Dominique n’était, si l’on peut dire, que douzième sur 133 qualifiés, en arrivant dans la cité phocéenne. Le Club nourrissait le secret espoir de le voir intégrer le top 10. Il a fait mieux et de quelle manière ! Troisième tireur national de sa catégorie, il ne loupe l’argent que pour quelques dixièmes. Nous ne lui en tiendrons pas rigueur. A l’instar de Fanny Vidal l’an dernier, ce résultat n’est pas le fruit du hasard.

Victor s’entraîne trois fois par semaine. Ces derniers mercredis, il allait à Millau, avec ses copains sélectionnés pour Marseille, s’entraîner sur cibles électroniques. Un détail qui change beaucoup dans le déroulement d’un match. Le club avait bien senti l’importance de la démarche et en profite pour remercier Bernard Bourrel et son équipe. Des entraînements spécifiques qui ont permis ce résultat. Cette grosse performance est la conjugaison de plusieurs facteurs. Le club qui lui a fait découvrir et apprécier le tir sportif, Didier qui le suit depuis 2 ans et ses parents qui l’accompagnent au cours des nombreux déplacements. C’est cette alchimie qui l’a mené au podium. Dernier détail, mais non des moindres, depuis deux ans, l’ASTir ramène une place de podium des France. Est-ce vraiment du hasard ? Pas sûr.

A 0,2 points de la médaille d'argent

Parlons maintenant de son match. Il ne se présentait pas des plus faciles : match à 8 h. Ce qui veut dire au stand de tir à 7 h, donc réveil à 6 h. Tous étaient logés à la même enseigne mais pas évident pour autant. Est-ce une conséquence ? Mais Victor ne réalise pas une bonne entame de match avec la première série à (86.8/100). Il va vite se reprendre pour réaliser une excellente deuxième série à 97.2 et la dernière à 95. Avec un résultat de 278.9, il est à 0.2 points de l’argent et à 1.9 point de l’or. On se prend à rêver : « Si ses 10 premiers plombs… »

Henri Trébosc participait également à ces France en carabine. De soixantième, il revient vingt-sixième. Belle performance pour sa première année de tir en poussin. Au club, on a hâte de le revoir à la rentrée.

En carabine, c’est Samuel Durand qui complétait le trio. Difficile championnat pour lui. Habitué à faire 350/400, il devra se contenter d’un petit 325.

Enfin le quatrième larron, Damien Bel, ne se qualifiera pas pour la finale en pistolet vitesse. Bien qu’il ait réalisé un 5/5 lors de la dernière série.

Bref des résultats intéressants qui prouvent la bonne santé de l’AST et de son école de tir.

Maintenant vacances pour tout ce petit monde et encore bravo.

La délégation de l’AS Tir aux championnats de France à Marseille (il manque Samuel Durand). ©DRLa délégation de l’AS Tir aux championnats de France à Marseille (il manque Samuel Durand). ©DR



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !