photos/6145.jpg

La Bretagne sera mise à l'honneur cette année à l'Estivada. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 06 juin 2019

Les Bretons seront mis à l’honneur, lors de cette nouvelle édition de l’Estivada. La quatrième portée par la ville de Rodez et qui verra quelques nouveautés notamment du théâtre en « langues de France ».

Dans un peu plus d’un mois, jeudi 18 juillet, la 24e édition de l’Estivada débutera. Cette année, la ville de Rodez a fait le choix de mettre à l’honneur la culture bretonne et celtique. Un territoire « qui a un fort attachement à son identité. Beaucoup de choses se ressemblent avec l’Occitanie », explique Sarah Vidal, pilote du projet et adjointe à la Culture.

La première soirée, jeudi 18 juillet, verra donc des artistes du nord Ouest de la France sur la scène ruthénoise. On retrouvera Alan Stivell, suivi du groupe Digresk et Les Naufragés. 

Le lendemain, place à la culture occitane avec Du Bartàs, la Beluga et Almerge.

Enfin, samedi 20 juillet, pour conclure cette édition 2019, la Bretagne et l’Occitanie s’unissent pour proposer une création. Deux groupes occitans, Goulamas’k et Mauresca seront sur scène avec le groupe breton Mask Ha Gaz pour proposer un concert commun, Breishtivada.

Alsacien, basque, breton, catalan...

Outre la grande scène, place des Ruthènes, le festival Estivada propose tout un tas d’autres animations. Dont, cette année, une nouveauté avec le théâtre en « langues de France ». De l’alsacien, du basque, du breton, du catalan, du corse ou de l’occitan animeront (spectacles, rencontres, conférences) le théâtre du Chariot, jeudi 18 et vendredi 19 juillet. On retrouvera également la scène du balèti, une autre installée dans le jardin public, des événements à la MJC, aux archives départementales ou encore au cinéma CGR.

Monique Bultel-Herment, Francis Fournié et Sarah Vidal.    ©ADN12Monique Bultel-Herment, Francis Fournié et Sarah Vidal. ©ADN12

Pour Francis Fournié, pilote de l’événement et adjoint à la mairie de Rodez, il y a « une identité qu’on essaie de garder chaque année tout en renouvelant la programmation ». Un événement salué par Monique Bultel-Herment, conseillère régionale, pour qui « ce festival dépasse les frontières de l’Occitanie ». Et Francis Fournié de conclure : « Ce n’est pas parce que c’est la Bretagne qu’il va pleuvoir. »

Pour patienter avant le top départ de l’édition 2019, un programme d’animations « En attendant l’Estivada » est proposé. À télécharger ci-dessous.




null



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !