photos/6107.jpg

Philippe Ramondenc entouré de certains membres qui feront partie de l'équipe « Cap 2020 ». - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 05 juin 2019

Lors d’une conférence de presse, Philippe Ramondenc et une partie de sa future équipe de campagne ont souhaité faire le point sur l’endettement de Millau qu’ils qualifient de « très inquiétant ». Ils veulent « alerter les citoyens à ce sujet ».

Lundi en fin d’après-midi, c’est à son domicile que Philippe Ramondenc a reçu la presse, comme il l’a déjà fait plusieurs fois, pour faire un état des lieux concernant l'encours de la dette municipale, et dresser un bilan de l’équipe de Christophe Saint-Pierre avant les vacances d’été…

Philippe Ramondenc, conseiller municipal d’opposition, explique :

Nous nous positionnons dans une démarche modérée, nous souhaitons laisser travailler les élus sans être systématiquement dans la critique. Notre rôle doit être constructif, nous sommes des bénévoles de la politique, sans pour autant être de simples spectateurs. Et aujourd’hui, nous nous devons d’alerter la population sur le fonctionnement parfois obscur de la Municipalité, et sur l’état catastrophique des finances municipales.

Le jeu des chaises musicales

Le groupe d’opposition a constaté que, très tôt, « il y avait eu des dysfonctionnements sévères au sein de l’équipe municipale, à commencer par plusieurs démissions d’élus dont certains très rapidement et que les raisons évoquées pour expliquer leurs départs n’étaient que les versions officielles ».

Du côté des cadres, cela n’a pas été mieux puisqu’ils ont été trois à partir. Depuis, c’est le jeu des chaises musicales, on a la fâcheuse impression que les rôles ne sont pas clairement définis et que les postes et les tâches attribués à chacun le sont en préparation de la campagne municipale, aux frais du contribuable !

La gestion du personnel municipal est elle aussi critiquée, « tant le malaise est grand au sein des services municipaux, certains employés ayant même l’impression d’être complètement oubliés. »

Une situation financière tendue

L’équipe de Philippe Ramondenc reproche la Municipalité de Christophe Saint-Pierre « des investissements démesurés et des projets d’aménagement trop chers au détriment de ceux qui amélioreraient la vie des citoyens ».

On vit au-dessus de nos moyens et on se trompe de priorités.

Lors de la prochaine campagne, il est certain que le poids de la dette de la ville sera un enjeu majeur.

C’est Marc Bousquet qui a été chargé de l’expliquer et d’en faire une analyse détaillée pour arriver à ces conclusions :

Les finances publiques se sont considérablement dégradées. L’encours de la dette s’élève aujourd’hui à environ 32 millions d’euros. Il faudrait minimum 12 ans pour la rembourser, ce qui n’est pas tolérable, même au niveau de la législation.

Pour une ville comparable à Millau, il serait selon lui raisonnable d’avoir un endettement proche de la moyenne nationale qui est de 1.100 € par habitant. La ville est au-dessus avec un taux qui est aujourd’hui de 1.396 € par habitant et qui atteindra 1.462 € en 2020.

Les dotations de l’état sont fortement en baisse ainsi que la taxe d’habitation qui tend à être supprimée prochainement soit environ 16 millions d’euros en moins pour la ville de Millau, et Philippe Ramondenc souhaite que la Municipalité en tienne compte. « C’est l’effet ciseaux, les dépenses augmentent et les rentrées d’argent diminuent. »

Des solutions sur le court terme

À très court terme, le candidat aux élections municipales affirme que deux solutions s’imposeront à la municipalité : la cessation d’actifs, c’est-à-dire la vente du patrimoine municipal, ou l’augmentation des impôts locaux.

Mais encore faut-il avoir des biens à vendre et ne pas les brader comme ce fut le cas pour le camping de Millau-Plage.

Philippe Ramondenc souhaite que les Millavois entendent qu’ils seront « directement impactés dans leur quotidien ».

Je ne veux pas polémiquer, je veux que les Millavois comprennent qu’on leur ment et qu’ils sont en danger.

La campagne municipale pour la prochaine échéance semble bel et bien lancée, en tous cas, le ton est donné !

L’équipe de Philippe Ramondenc « Cap 2020 » assure être déjà au travail, au service de Millau et de ses citoyens en revendiquant le fait de « ne pas être un parti politique, mais des citoyens intègres et honnêtes au service des autres ».

Nous sommes tous Millavois, nous aimons profondément notre ville, des gens nous font confiance, et nous nous battrons jusqu’au bout pour eux, pour notre ville.


Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !