photos/6069.jpg

De gauche à droite : Pierre Gaillar, éleveur, Jean-François Dombre, président de l'association et Jean-Luc Bernard, éleveur. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 05 juin 2019

Engagée depuis plusieurs années pour obtenir le fameux sésame qu’est l’AOP (Appellation d'Origine Protégée), l’association de promotion et de défense du Pérail a fait un point mardi, sur l’avancée du dossier, en proposant pour l’occasion une dégustation aux invités.

Depuis de nombreuses années, tout le monde connaît ce petit fromage cylindrique, seul fromage à pâte molle fabriqué avec du lait de brebis. Pourtant, il a bien failli disparaître de nos assiettes, à cause de l’industrialisation de la production du fromage de Roquefort.

Paradoxalement, c’est aussi grâce à la fermeture des laiteries de Roquefort qu’il a pu revivre pendant quelques semaines, le temps de tarir les brebis et de finir le flacon de présure donné par les laiteries.

Ce ne sera que dans les années 70 que, grâce à la lutte des paysans du Larzac, les fermes ont produit plus de Pérail, et l’ont proposé aux manifestants. L’engouement des gens pour ce fromage a relancé sa fabrication sur le plateau du Larzac. Ce fut le cas de Jean-Luc Bernard qui occupa une ferme au Truels.

Après cette dimension militante que fut la lutte, nous avons constitué un troupeau de brebis et transformé le lait en fromage traditionnel. Depuis, c’est mon fils qui a repris le flambeau de l’exploitation.

Jean-Luc Bernard et son fils Julien, qui a repris l'exploitation agricole.Jean-Luc Bernard et son fils Julien, qui a repris l'exploitation agricole.

La création de l’association

En 1995, l’association de promotion et de défense du Pérail voit le jour. Des passionnés, animés par le même désir de promouvoir une région et un produit local et naturel, lanceront la marche en avant pour la demande d’AOP (Appellation d'Origine Protégée).

Jean-François Dombre, le président de l’association, précise que comme l’histoire du Pérail, la route est longue jusqu’à l’obtention d’une AOP.

Il y a 25 ans, nous défendions un produit, un territoire, des hommes et des femmes, aujourd’hui nous sommes toujours dans la même démarche.

Les principes fondamentaux des appellations d’origine peuvent aisément s’appliquer au Pérail, cependant l’association ne possédait rien sur l’histoire du Pérail, qui s’était éparpillée au fil des siècles.

C’est au prix d’un travail de recherche, un travail d’archéologue presque, que les éléments nécessaires ont été réunis pour constituer le dossier.

Aujourd’hui, l’association a déposé un dossier auprès de l’INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) constitué du cahier des charges de fabrication du Pérail.

Il définit une zone de production du lait, des règles à respecter pour produire, et établit un processus de fabrication bien précis, sans pour autant être un frein pour les producteurs et les fabricants : il a fallu trouver le bon équilibre.

Pierre Gaillar, éleveur et membre de l'association.Pierre Gaillar, éleveur et membre de l'association.

C’est dans le courant du mois de juin que se jouera l’obtention de l’AOP lors d’un passage devant le collège du comité AOP agroalimentaire. Si la présentation du dossier est validée par ses membres, l’affaire sera transmise à l’Europe pour être validée et l’AOP enfin obtenue.

Les membres de l'association veulent y croire, et restent définitivement optimistes sur le sujet.

L’AOP, une reconnaissance

Seuls 46 fromages détiennent à ce jour une AOP, elles sont difficiles à obtenir, mais ce n’est pas impossible.

Pour la région, l’AOP est indispensable, nous la méritons !

Les producteurs et artisans réunis dans cette association espèrent tous avoir la reconnaissance du travail accompli depuis de si nombreuses années.

Une AOP, c’est une reconnaissance de la filière, la mise en valeur d’un terroir et sa promotion assurée, mais aussi et surtout un gage de qualité pour le consommateur.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !