photos/5693.jpg

L'auteur, Joël Serin. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 22 mai 2019

Après ses deux premiers livres « L’Aigle du Lagast » ou le cyclisme d’un autre monde (dans lequel il rend hommage à son père décédé accidentellement de sa passion, le vélo), et « Eh bé ? La mairie ! », où il retrace son expérience de quatorze années de secrétaire de mairie d’une commune rurale, Joël Serin s'est lancé dans l'écriture de son premier roman : « Kémer la Poisse ». Lors d'une séance de dédicace à Onet-le-Château, l'auteur est allé volontiers à la rencontre de ses lecteurs.

Entre un père écorché vif, soudard, affamé de sexe, au passé mystérieux, et une mère battue, violée, aux côtés d’une sœur brillantissime élève, comment le personnage central du livre va-t-il mener sa carrière de footballeur, de ses débuts à son passage chez les professionnels ?
À travers les personnages, l’auteur délivre des passages acérés sur la religion, la guerre, le terrorisme, les politiques, le monde matérialiste d’aujourd’hui, où l’égoïsme et l’indifférence se côtoient.

Entre prier, croire et faire l’amour, il n’établit pas de différence, les confondant parfois dans un étrange ballet.

Présente, obsédante, il tente de décrire la mort, de la provoquer, lui laissant tout son mystère.

Usant de cette liberté d’expression qui autorise à braver les interdits, l’auteur y va de passages durs, obscènes, lubriques, indécents. A ne pas mettre entre toutes les mains.

 J'égratigne le foot pro, mélange bien des choses et le lecteur peut être un peu surpris, mais j'avais envie de tenter l'expérience d'une nouvelle forme d'écriture.

Cet ancien directeur territorial retraité, initiateur de football, emmène ainsi le lecteur dans le monde du football professionnel qu’il se plaît à égratigner.

A suivre ?

Il y aura bien une suite à ce premier roman. Joël Serin en a commencé l’écriture et il confie que ce nouvel opus sera tout simplement intitulé « Kémer la Chance ».

Le contexte et la teneur seront très différents, moins violents, moins hard. Les lecteurs y retrouveront bien sûr le personnage central, entouré d’un environnement nouveau. Mais je ne vais pas tout vous dévoiler maintenant…

Directeur territorial retraité, tour à tour éducateur puis entraîneur de football, président du comité d’animation d’Arvieu-Pareloup, président de la Diane Rouergate, il partage aujourd’hui son temps libre entre l’écriture et les balades à vélo.

Vous pourrez retrouver Joël Serin le 2 juin au Salon du livre de Réquista, le 21 juillet au Salon du livre d’Arvieu.

« Krémer la poisse », aux éditions Sydney Laurent, en vente en librairies et auprès de l'auteur. Ce roman est fait pour les lecteurs avertis et il n'est pas à mettre entre toutes les mains.



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !