photos/5643.jpg

Yannick Douls, Michel Durand, Emmanuelle Gazel et Georges Glandières soutiennent la liste « Envie d'Europe » de Raphaël Glucksmann. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 20 mai 2019

À quelques jours de l’échéance électorale européenne, le Parti socialiste millavois appelle au rassemblement derrière la liste de Raphaël Glucksmann, et tire la sonnette d’alarme : « Ne vous trompez pas de combat ! »

Réunis pour une conférence de presse mardi dernier, les représentants du Parti socialiste millavois se sont clairement positionnés en faveur de la liste conduite par Raphaël Glucksmann pour les élections européennes. Ils ont appelé les électeurs à se mobiliser et à ne pas assimiler les élections européennes à des élections nationales.

Une liste juste et sociale

Georges Glandières avoue être séduit par les idées portées par la liste « Envie d’Europe » et son leader, Raphaël Glucksmann.

Il redonne du peps et me donne envie de voter pour lui, aujourd’hui les gens attendent une gauche nouvelle et responsable, et c’est ce qu’il incarne.

Le Parti socialiste souhaite reconquérir l’électorat de gauche, en prouvant qu’il a tiré les leçons du passé, et tous se mettent en position d’humilité, de rassemblement, comme l’explique Emmanuelle Gazel.

C’est un mouvement citoyen avant d’être un parti politique.

Pour le Parti socialiste, cette liste incarne les citoyens : « Il y a de la clarté et de l’éthique, elle est sociale et juste ».

« Un hold-up politique »

Mais au-delà de l’image du Parti socialiste et de la nécessité de rassembler, ce qui inquiète davantage, c’est le « hold-up politique » qu’Emmanuel Macron tenterait de faire sur cette élection. « Il prétend être le rempart à l’extrême droite, mais il n’y a pas de réelle menace sur cette élection européenne », affirme Emmanuelle Gazel. Les électeurs doivent aller voter pour l'Europe, pour garantir les valeurs des sociaux-démocrates. Il faut donner le pouvoir à ceux qui défendent l'urgence démocratique, sociale et écologique. Il ne s’agit pas du match des Libéraux de Macron contre les nationalistes de Le Pen ».

Les intentions de vote sont faibles au niveau national sur cette élection, et la liste de Raphaël Glucksmann est créditée d’un peu plus de 6 % des voix, la hiérarchie entre les partis politiques de la dernière élection présidentielle serait d’ailleurs conservée.

Le Parti socialiste appelle les citoyens à se mobiliser pour aller voter. Emmanuelle Gazel rappelle que l’Europe, qui peut sembler souvent loin de nous, impacte notre quotidien, sous forme de fonds européens attribués à divers projets. Ce fut le cas à Millau pour le Pôle petite enfance notamment.

« Pour la santé publique par exemple, on ne pourra agir vraiment, selon elle, qu’à l’échelon européen, comme dans de nombreux autres domaines ».

Il faut aller voter, cette élection n’est pas un referendum de seconde zone.


Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !