photos/5591.jpg

Un millier de personnes à Saint-Sernin-sur-Rance - © Le Progrès

Par Camille André
Le 17 mai 2019
2

Dimanche 12 mai, un millier de personnes ont foulé le gazon de la Maison familiale et rurale (MFR) Valrance, à Saint-Sernin-sur-Rance. Pour s’informer sur les formations ou juste profiter des dizaines d’activités proposées, chacun a trouvé chaussure à son pied.

Valrance, Thomas Mortelette et ses trois copains connaissent bien. Ils y ont passé leur BTS il y a trois ans, avant de poursuivre leur rêve de devenir chasseur alpin. A cette époque, ils ont eux-mêmes participé à l’organisation de la journée annuelle de portes ouvertes qui, dimanche 12 mai, a rassemblé un millier de personnes à la Maison familiale et rurale (MFR), à Saint-Sernin. « Quand j’ai reçu le mail, je me suis dit que c’était l’occasion de revenir et de se retrouver », retrace son ami Guillaume De Pradas. Aussi n’ont-ils pas hésité à se rejoindre de Gaillac, Montauban et Lyon pour soutenir leur ancienne école, dont ils gardent « un très bon souvenir ».

De la route, Claudine et Lucien Soulayrol en ont fait aussi. Ils sont venus du lac de Salagou, dans l’Hérault. « C’est notre première fois ici, livre Claudine. On a apprécié le spectacle de l’ours, moins les faucons. » En partant, le couple se disait qu’il reviendrait certainement l’année prochaine. Emmy Senaux, presque 2 ans, est elle venue de Plaisance avec sa grande sœur et sa maman, Céline. « On avait déjà profité des journées de novembre, retrace cette dernière. C’est génial, vraiment adapté aux enfants. On a vu les poneys, Emmy est même montée mais pas longtemps, ça lui fait encore un peu peur. » Tandis que certains disaient leur « dégoût » de voir un ours tenu en laisse, d’autres trouvaient au contraire qu’« un animal comme celui-là, élevé avec l’homme, n’est de toute façon pas sauvage ». « Ça permet aussi aux gens qui ne connaissent pas de voir à quoi ressemble cet animal », défend Mélanie Le Naour, formatrice à Valrance.

Une journée autour des animaux

Sur le site, on trouvait aussi de la pêche, un marché artisanal, du tatouage au henné ou encore un mur d’escalade. Le succès de la journée était tel que les 670 repas commandés ont vite été écoulés. Et « l’organisation est vraiment bien », loue Élisabeth, une Saint-Affricaine de passage. Axée « autour des animaux, avec plus de rapaces et la présence du reptilarium », reprend Mélanie Le Naour. Le tout pour un investissement que le directeur Olivier Courant évalue à 6.000 €. « Cette année, on a voulu se diversifier, proposer des choses nouvelles, commente-t-il. Les tracteurs anciens rassemblent plutôt les locaux, des producteurs viennent vendre ici, plein d’activités sont prévues pour les enfants. » Toute la journée, Valrance a brillé sous un sublime ciel bleu. Et comme se plaît à le dire Olivier Courant, « soleil et bonne humeur vont souvent de pair ».

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !