photos/5569.jpg

David Douline est fier de la saison que ses coéquipiers et lui viennent d'effectuer. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 16 mai 2019

Ce vendredi, clap de fin sur une extraordinaire saison du Rodez Aveyron Football, avec le dernier match de la saison, à Paul-Lignon, contre Lyon-Duchère, à 18 h 30. Une saison qui s'achève sur le titre de champion et l'accession en Ligue 2. L'occasion de faire le point avec le milieu de terrain, prêté par Clermont, David Douline.

Serez-vous ruthénois la saison prochaine ?

C’est sûr que si je suis à Rodez, l’an prochain, je serai content. Maintenant, j’appartiens à Clermont. Donc on verra dans les prochains jours. Je me suis senti très bien cette année à Rodez. Et pour être bien sur le terrain et performant, c’est important. J’ai 25 ans, j’ai eu pas mal de pépins physiques en étant plus jeune. Ce qu’il me faut, c’est que je joue. Je sais qu’ici on a confiance en moi. Je marche aussi à l’affect, c’est important. À Clermont, j’ai eu le président, j’ai eu le coach. Ils souhaitent me faire revenir. Pour eux, j’ai fait une belle saison et il compte sur moi l’année prochaine. Je serai très content si je suis à Rodez, mais Clermont, c’est un club qui a de l’ambition. Mon choix n’est pas totalement fait.

Quels sont les temps forts que vous retenez de cette saison ?

Il y en a eu beaucoup. On a vécu une saison magnifique. Quand je suis arrivé, on gagne 1 à 0 et je marque. Ça m’a permis de me sentir à l’aise dans cette équipe. Après, il y a eu les matchs décisifs. Laval avant la trêve, on gagne 2 à 1 à domicile ; Chambly en février, on gagne 2 à 1 à domicile. Ça a été des matchs importants. Il y a eu aussi la semaine à trois matchs où l’on enchaîne trois victoires : Dunkerque, Drancy et Le Mans. On va gagner au Mans, 1 à 0, c’était un match très difficile. Là, on endosse le costume de leader et on l’a bien tenu. Derrière, ce que l’on a fait, c’est incroyable. On a cassé le sprint final ! Sur les 12 derniers matchs, on fait 10 victoires, 2 nuls. C’est fantastique.

Depuis plusieurs mois, vos coéquipiers disent que votre force, c’est votre groupe ?

Oui, il y a beaucoup de joueurs de qualité. C’est un groupe, un état d’esprit. Il n’y a pas de tricheur. Le coach nous donne des bonnes directives. Les joueurs les appliquent. Ce qui nous a permis de faire cette saison, c’est l’état d’esprit, la régularité. De matchs en matchs on a pris confiance. On ne s’est pas enflammer, on est resté humble. Les mecs ont des belles valeurs et sur le terrain, ça s’est ressenti. À aucun moment, on ne s’est senti supérieur, on a déjoué ou joué trop facilement.

Vous n’avez pas été nommé dans l’équipe type de National. Certains s’en sont émus. Une petite déception ?

Le principal, c’était de monter en Ligue 2. C’est sur qu’en temps que joueur, ça fait toujours plaisir d’en faire partie. Maintenant, on ne pouvait pas mettre toute l’équipe de Rodez… les joueurs qui y étaient, méritaient. Après, quand on regarde l’équipe type, c’est beaucoup de joueurs qui ont des stats. Notamment en milieu et devant. Moi, j’en avais moins. Ça m’a fait plaisir que les gens réagissent. Je suis très content de la saison, ce n’était pas du tout un objectif personnel de faire partie de cette équipe.

Vous avez joué en Ligue 2 avec Clermont. Que faut-il à Rodez pour être au niveau la saison prochaine ?

On a une très bonne équipe, il y aura des recrues aussi qui vont arriver. On est très très fort dans la transition, on a un bloc défensif qui est très dur à passer, on a la meilleure défense et on se projette très vite vers l’avant. Ce que l’on doit arriver à gérer, c’est savoir quand aller vite de l’avant, les temps forts, et les temps faibles, en ayant des meilleures phases de gestion. Et de conservation du ballon. Ça, ça sera important. Car même si l’on a des joueurs qui ont un gros volume  de jeu, l’année prochaine, on va exploser… Si on n’arrive pas à mieux maitriser le ballon et être plus clairvoyant, à savoir quand il faut y aller et quand il faut mettre le pied sur le ballon. Mais je ne suis pas inquiet.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !