photos/5511.jpg

Jean-François Galliard (au centre) entouré de Vincent Alazard (à gauche) et d'André At (à droite). - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 13 mai 2019
1

Le conseil départemental de l’Aveyron dispose, pour l’année 2019, d’un budget de 16 millions d’euros pour investir en matière de politique territoriale.

« On a conscience qu’il faut aider les collectivités à réaliser les infrastructures. L’avenir de l’Aveyron en dépend. » Par ces mots, Jean-François Galliard, président du conseil départemental, a présenté le projet d’investissement, vendredi 10 mai, en matière de politique territoriale pour 2019. Cette enveloppe, votée le 1er mars, s’élève donc à hauteur de 16 millions d’euros. Elle est destinée à l’aménagement du territoire. Une décision qui s’inscrit dans le programme Agir pour nos territoires du conseil départemental.

10 millions d'euros débloqués dès la fin mai

André At, vice-président, explique : « On considère que l’ensemble des projets des communes font le grand projet de l’Aveyron. » Et d’indiquer que ce montant est permis « de par notre politique. On économise et on redistribue. » L’an passé, sur les 67 millions d’euros investis par le Département, 25 % ont été financés par l’emprunt. Ce qui permet une épargne brute de 50 millions d’euros. Ces 16 millions contre 7 millions par an les années précédentes sur l’aménagement du territoire, représentent donc une augmentation de plus de 100 %. « Toutes les communes qui avaient un dossier valable bénéficieront de ces aides », précise Jean-François Galliard. Dès le 24 mai, une première somme de 10 millions sera débloquée avant qu’à l’automne, les six autres millions soient distribués.

« Il faut embellir nos villages »

Ainsi, ce sont 82 collectivités pour 101 projets qui disposeront d’une aide financière du Département. Cela concernera huit écoles, deux maisons de santé, vingt-quatre espaces publics ou encore le parc des expositions de l’agglomération de Rodez mais aussi le centre nautique de Millau... Dans les zones rurales comme à Vabre-Tizac, Anglars-Saint-Félix ou encore Entraygues, ce sont des logements pour personnes âgées qui seront rénovés ou créés. Des projets qui tournent autour d’un mot d’ordre : « L’attractivité. Il faut embellir nos villages », insiste le président.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !