photos/5493.jpg

Eva Slongo Quartet lors du Festival Mine de Jazz. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 13 mai 2019

Samedi 11 mai au soir, à la salle Yves-Roques de Decazeville, le Festival Mine de Jazz accueillait pour sa dernière soirée Eva Slongo Quartet qui a rendu hommage à Stéphane Grappelli, l'un des plus grands violonistes de jazz du XXᵉ siècle qui a créé le « Quintette du Hot Club de France » avec Django Reinhardt.

Après tous ces artistes et chanteurs, au style unique, à la voix singulière et au talent inégal, le festival s'est terminé en apothéose avec Eva Slongo quartet pour le plus grand plaisir du public.

Cette 17e édition a été une nouvelle fois un franc succès pour les organisateurs du festival. Freddy Ricci, président de l'association « Mine de jazz, 2è rappel » et toute son équipe de bénévoles ont été ravis de ces quatre jours de partage musical qui ont réuni amateurs, passionnés et professionnels de la musique.

C'est avec le dernier des « After Jazz » animé par le groupe Joshua Perez trio, dans les locaux de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine Industriel du Bassin de Decazeville (A.S.P.I.B.D) que le festival a tiré le rideau de la scène dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Tous les soirs, ce lieu a été également l'occasion de découvrir ou revoir le patrimoine industriel du Bassin de Decazeville à travers les archives et les nombreux objets qui y sont exposés.

L'After Jazz à l'A.S.P.I.B.D.L'After Jazz à l'A.S.P.I.B.D.

L'année prochaine le festival fêtera sa 18e édition. Alors, le rendez-vous est déjà noté dans l'agenda pour une programmation qui sera somme toute exceptionnelle !

A noter. L'exposition de photographies de Gilles Tordjeman « Les Yeux dans le Jazz » – avec la complicité de l'artiste Lionel Camou et ses œuvres insolites d'instruments de musique – restera accrochée aux cimaises de La Strada jusqu'au 19 mai.

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !