photos/5487.jpg

Visite commentée par Jean-Pierre Cousseau avec Anne Blanc, député de la 2e circonscription de l'Aveyron et Jean-Marc Calvet, maire de Rignac. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 13 mai 2019

Samedi 11 mai à Rignac, l'inauguration officielle de l'association « Un œil sur le passé » a fait forte impression auprès des élus Jean-Marc Calvet, maire de Rignac, Graziella Pierini, conseillère départementale Enne-Alzou et Anne Blanc, député de la 2e circonscription de l'Aveyron.

Alors que deux semaines auparavant, l'association « Un œil sur le passé » avait ouvert ses portes au public, dans son local au 6 place du Foirail-bas à Rignac, avec plus de 250 personnes en un seul week-end, l'inauguration a officialisé son entrée dans le tissu associatif rignacois et de son bout de territoire.

A l'invitation de l'association, les élus Jean-Marc Calvet, maire de Rignac, Graziella Pierini, conseillère départementale Enne-Alzou et Anne Blanc, député de la 2e circonscription de l'Aveyron, sont venus découvrir avec beaucoup d'intérêt, les nombreux objets du quotidien passés et les technologies anciennes mis en valeur par l'association. 

Graziella Pierini et Anne Blanc. ©ADN12Graziella Pierini et Anne Blanc. ©ADN12

Jean-Louis Clergue, président de l'association, explique :

L'idée de départ est de transmettre aux générations futures, l'image du chemin parcouru pendant les 100 dernières années pour arriver à des technologies que nous connaissons et utilisons aujourd'hui. Très souvent, les plus jeunes ont besoin d'avoir des preuves de l'existence des objets et technologies anciennes pour s'assurer de la véracité de ce que les anciens leur racontent. L'association crée, permet ainsi d'en rendre compte, de façon bien concrète.

L'association a orienté son attention sur deux axes principaux, les technologies anciennes dont certaines sont plus ou moins centenaires, et le témoignage.

Nul ne peut dire ce que sera le siècle futur, pour autant, avec « Un œil sur le passé », l'ensemble des objets et technologies anciennes exposés témoigne d'un siècle d'évolution technique et industrielle. Ils permettent également d'en comprendre notre présent.

Pour parfaire à ces objectifs, deux commissions ont été créées. L'une technique, la seconde artistique, avec des membres passionnés aux connaissances techniques et historiques dont ils ont à cœur de partager au plus grand nombre.

S'inscrire dans le temps

Conscient que désormais l'association doit perdurer dans le temps, Jean-Louis Clergue invite chacun à soutenir la démarche entreprise, en œuvrant de façon dynamique à ce partage de savoirs intergénérationnel. Il est possible d'adhérer à l'association afin de contribuer à son évolution par exemple. D'ores et déjà, l'association projette d'accueillir l'ensemble des scolaires du Pays Rignacois.

Impressionné par les deux projecteurs cinéma 35 mm, en parfait état de fonctionnement, Jean-Marc Calvet, maire de Rignac a souligné « l'importance de pouvoir faire partager auprès des écoles et montrer comment a évolué la technique, comment nous sommes arrivés à avoir tout ce que nous avons aujourd'hui. A l’exemple du téléphone portable portable, des appareils photographiques et des cinémas aujourd'hui. »

Jean-Marc Calvet évoque un partenariat entre la future médiathèque de Rignac et l'association. Ceci permettra d'animer et d'apporter une nouvelle dynamique culturelle à Rignac et sur le territoire.

Pour Graziella Pierini, conseillère départementale Enne-Alzou :

Un œil sur le passé est une association avisée qui crée une mémoire du savoir. Ce que l'association donne à voir permet de mieux comprendre l'évolution de la technologie, la richesse de l'imagination de la nature humaine, son envie de progresser, d'améliorer les outils de notre quotidien. C'est tout l’intérêt d'une telle initiative que de pouvoir le montrer à toutes les générations.

Ainsi, Graziella Pierini encourage l'association à poursuivre sa démarche de partage de connaissances auprès de tous.

Enfin, Anne Blanc, en faisant référence au devoir de mémoire du 8 mai 1945 qui s'est tenu deux jours avant, a souligné une certaine « résonance politique et symbolique très forte de la dénomination même de l'association. »

Un œil sur le passé signifie que l'on garde un œil aussi sur l'avenir et que l'on n'est pas dans le passéisme ni dans la nostalgie. Cette exposition qui témoigne de ce temps parcouru et réalisé, dans ces 100 dernières années permet de bien prendre conscience de ce qu'a été la vie de nos ancêtres, de nos arrières grands-parents, grands-parents, parents. On dit souvent que l'on ne vit bien le présent que lorsque l'on a une bonne connaissance du passé. Dans ce sens l'association un œil sur le passé œuvre pour cette connaissance.

Alors que l'association a formulé des demandes de subventions pour poursuivre ses projets, Anne Blanc a annoncé que l'association bénéficiera d'un soutien financier issu du Fonds de Développement de la Vie Associative (F.D.V.A.) qui fait partie d'une des contributions de la réserve parlementaire.

Jean-Louis Clergue a remercié l'ensemble des membres de l'association, qui depuis cinq mois n'ont pas ménagé leurs efforts pour le lancement de cette exposition au long cours. 

Pour finir, un verre de l'amitié a été partagé avec tous, posant ainsi, les bases chaleureuse et conviviale de cette jeune association rignacoise aux perspectives à venir prometteuses.

Ouvert au public et aux scolaires toute l'année uniquement sur rendez-vous. Vous souhaitez en savoir davantage ou adhérer à l'association Un œil sur le passé ? Envoyez un mail à oeilsurlepasse.rignac@gmail.com ou consultez https://www.osp-rignac.fr 

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !