photos/5413.jpg

Laurine Fleurentin, Clotilde Debain et Mélissandre Guffon, trois des sept céramistes qui exposent à l'Espace Métiers d'Art. - © Gérard Rouquette

Par Aveyron Digital News
Le 10 mai 2019

Jusqu'au 25 mai, sept jeunes céramistes venues d’Antibes exposent leurs créations à l’Espace Métiers d’Art. L’exposition « Patchwork » mêle les genres, la jeunesse et l'art.

Mardi soir, lors du vernissage de l’exposition « Patchwork » à l’Espace Métiers d’Art, rue de la Capelle, trois des sept céramistes qui exposent leurs œuvres avaient fait le déplacement depuis Antibes pour présenter leur travail.

Les villes de Millau et d'Antibes sont toutes deux labellisées « Villes et Métiers d’Art ». Né d'une rencontre entre ces deux communes, le projet d’exposer les artistes céramistes s’est rapidement imposé comme une évidence, et pour cause !

Il s’inscrit parfaitement dans le contexte local puisque cette année, c’est la 30e édition du Marché des Potiers de Millau, qui pour l’occasion aura lieu à la Graufesenque, site incontournable de la céramique et de la poterie.

Une œuvre décalée et originale.Une œuvre décalée et originale.

Laurine Fleurentin, Clotilde Debain et Mélissandre Guffon expliquent le choix du nom de l’exposition, « Patchwork » :

Parce que c’est un mélange de styles, de fabrications et que nous avons des univers artistiques très différents autour de la céramique.

L’école des métiers d’art

Les jeunes artistes font toutes partie d’une association appelée le « RAJAC », Résidence Antiboise de Jeunes Artistes Céramistes, créée en 2011. La ville met à disposition les locaux, et des professeurs et artistes expérimentés assurent la formation et l’enseignement.

Songe d'une utopie, de Sarah Franc.Songe d'une utopie, de Sarah Franc.

Les élèves, qui restent pendant deux années, préparent un diplôme de métiers d’art option céramique, et n’ont à leur charge que la matière première pour travailler.
Le concept est porteur, et les élèves qui intègrent la formation sont ravis du principe et expliquent que c’est une opportunité formidable.

Cela nous permet d’expérimenter des styles de trouver nos univers respectifs en étant encadrées par des professionnels expérimentés, et de profiter de leur savoir.

Un métier ancestral résolument tourné vers l’avenir

Les céramistes exercent depuis l’antiquité, mais grâce à ces jeunes artistes qui ont choisi cette filière des métiers d’art, la production n’est pas seulement utilitaire, elle devient originale, artistique. Karine Orcel, adjointe à la Culture, n’a pas manqué de le souligner.

C’est une façon de valoriser ce savoir-faire et de mettre en avant que ces métiers, pourtant très ancrés dans le passé, sont tournés vers l’avenir.

Gérard Prêtre, président de la Communauté des communes Millau Grands Causses, a souligné l’importance de pérenniser ce qui se fait de mieux en terme de métier d’art et de savoir-faire de façon générale :

Vous êtes la création de demain, il y a de la fraîcheur dans ce que vous présentez aujourd’hui.

Les productions des céramistes du RAJAC seront proposées à la vente lors des journées du Marché des Potiers pendant le week-end de la fête des Mères. Parmi elles, des pièces uniques spécialement présentées pour le marché par les sept céramistes de l’exposition « Patchwork » et leurs productions utilitaires respectives fruit du travail au RAJAC.

Jusqu'au 25 mai à l’Espace Métiers d’Art, rue de la Capelle à Millau.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !