photos/5287.jpg

Jean-Baptiste Compan, à la salle de conférence de Noria. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 05 mai 2019

L'association « Nous voulons des coquelicots », alias « Gardarem les coquelicots », milite contre les pesticides et pour la préservation de la nature. Vendredi 3 mai, Jean-Baptiste Compan et « Gardarem les coquelicots » présentaient à Saint-Jean-du-Bruel « Le temps des forêts », un film de François-Xavier Drouet. Une charge émouvante et implacable contre la malforestation.

Le film s'ouvre sur une question : une plantation d'arbres destinés à la coupe et tous de la même essence, est-elle encore une forêt ? Il se termine sur un constat, il n'y aura bientôt plus de vieille forêt. La recherche du profit impose des pratiques contre nature qui ne respectent pas la logique du vivant.

On y voit d'immenses plantations d'arbres, sans oiseaux, sans chevreuils, sans mélange d'essences, des plantations intensives qui produisent des arbres élevés pour être abattus, des arbres à bois comme il existe des bêtes à viande, au mépris des richesses du sol, au détriment des bénéfices naturels qu'apportent aussi les vraies forêts.

Pour que ces beautés demeurent

La semaine dernière à Montpellier, le cinéma Utopia accueillait l'avant-première du film « Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger », réalisé par Museo films et l'association A.R.B.R.E.S. Beautés fragiles, agressées par la recherche du profit, de la rentabilité des cultures, menacées de disparaître.

Vendredi soir, le film de François-Xavier Drouet semblait finir là où « Les arbres remarquables, un patrimoine à protéger » commence. Il existe des arbres remarquables, d'une impressionnante beauté. il est vital de les protéger. « On les voit quand ils ne sont plus là… »

Le mois prochain, toujours à Saint-Jean-du-Bruel, Luigi de Zarlo présentera son film « Les Grands Causses », promenade émerveillée, de Causses en vallées, à la découverte des beautés de notre patrimoine naturel. Tant que ces beautés demeurent, que reste-t-il à faire ?

Célébrer les richesses de notre patrimoine, classer les arbres remarquables pour les protéger, alerter, militer… Ceux qui ont pris conscience du risque, qu'ils soient A.R.B.R.E.S. ou Coquelicots, nous posent la même question. Le temps des forêts nous est-il compté ?



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !