photos/5269.jpg

Un accueil « made in Aveyron » pour les nouveaux internes. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 03 mai 2019

En ce début du mois de mai, le centre hospitalier de Rodez voit se joindre à son équipe de soignants une nouvelle promotion de 24 nouveaux internes, pour un semestre.

Avec la réforme du troisième cycle qui incite les jeunes médecins à faire des stages en libéral, les hôpitaux publics ont vu leur nombre d'internes diminuer. Rodez à la chance d'en accueillir deux supplémentaires par rapport à l'année dernière. Ils sont les chevilles ouvrières des services et des rouages essentiels du fonctionnement au quotidien.

Des internes dans tous les services

Dans le cadre de leur cursus en médecine, ils doivent effectuer trois ans de pratique, la moitié à l’hôpital et l'autre chez des médecins libéraux.

Ils sont tous au moins dans leur septième année d'étude. Ils viennent de toute la France, mais ils sont tous rattachés à la faculté de médecine de Toulouse.

Ils vont inonder les différentes spécialités de l’établissement : pédopsychiatrie, gynécologie, pédiatrie, cardiologie, néphrologie, médecine vasculaire, oncologie, réanimation, médecine générale, urgences… Betty, ancienne interne à l'hôpital de Cahors, confie que « ce sont des journées de 12 heures qui vont nous attendre », pour mieux appréhender la réalité des services au quotidien.

L'hôpital de Rodez : une structure médicale attractive

La présence de jeunes praticiens en formation sur l’établissement de Rodez témoigne de l'attractivité du centre hospitalier ruthénois pour les futurs professionnels.

Son plateau technique performant, un encadrement médical de qualité, des conditions de travail appréciées sont autant d’atouts pour permettre à ces internes d'être compétents et efficients pour la suite de leur carrière.

Marion, ancienne interne de l'hôpital de Tarbes :

Je suis impatiente de découvrir mon service, j'espère qu'il me permettra d'être plus autonome en me proposant une multiplicité de situations.

Un accueil « aux petits oignons »

L'Aveyron a besoin d'être attractif, mais il faut qu'il sache aussi accueillir. C'est mission accomplie pour l'hôpital Jacques Puel. C'est dans une ambiance décontractée et à la fois studieuse que s'est passée la rentrée des internes.

Elise Carrez, responsable de la commission médicale de l'établissement, affiche la couleur en affirmant que « le but est de leur donner envie de revenir ».

Pour donner un avant-goût d'été, un sac de plage avec chapeau de paille et lunettes leur a été remis. Ils ont visionné un film avec l'équipe médicale.

La matinée s'est terminée par un buffet gastronomique qui a assurément plus à tous. L'accueil a déjà séduit nos deux internes Alice et Marion. Pour elles « tout était très bien et le sourire était sur tous les visages ».

Marion et Alice, deux internes séduites par l'accueil « made in Aveyron ».Marion et Alice, deux internes séduites par l'accueil « made in Aveyron ».



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !