photos/5145.jpg

Les membres de l'association millavoise la Main chaude. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 27 avril 2019

La Main chaude, association pour la promotion de l’histoire sociale millavoise, propose sa cinquième publication annuelle dès le 1er mai. Dans cet ouvrage, il sera question du grand conflit social de 1935, « couronnement de l’histoire sociale millavoise ».

L’association la Main chaude sort cette semaine son cinquième numéro sur l’histoire sociale millavoise. Cette année, le sujet traite de la longue grève de 1935 qui a duré plus de cinq mois, et qui a profondément marqué les esprits.

Nous nous sommes attelés à cet Himalaya de notre histoire sociale.

L’association explique avoir essayé de contextualiser cette période, pendant laquelle on se battait déjà contre les injustices sociales, comme la baisse des salaires. Les ouvriers des cuirs et peaux millavois furent d'ailleurs une référence dans d’autres villes de France, pour leur combativité pendant cette période.

La grande grève de 1935 est la plus grande que Millau l’insoumise ait connu.

Millau a toujours fait écho aux mouvements populaires nationaux, la mobilisation de cette époque l’a prouvé, et a posé les bases de la période qui allait suivre. La ganterie est en crise, le peuple descend dans la rue.

De grèves en manifestations, d'occupations d'usines en violents conflits, Millau et son milieu ouvrier n'en sortiront pas indemnes.

Un travail de fourmi

Depuis dix ans, la Main chaude collecte des archives, traite, épluche, trie… Un travail de fourmi pour retracer l’histoire sociale de notre ville, et être fidèle aux évènements passés.

Il faut recouper les informations, car pour un seul évènement, deux points de vue différents n’offrent parfois pas les mêmes informations.

Les sources sont nombreuses : archives municipales et départementales, celles de la CGT, et bien sûr des particuliers. Ils ont également puisé dans celles de l’ancienne association des années 70 « La Pergue » qui a directement interrogé les témoins de l’époque, aujourd’hui disparus.

Les membres de la Main chaude souhaitent lancer un appel à toutes les personnes qui posséderaient des documents ou des photos pour qu'elles prennent contact avec eux. Les documents seront scannés avec le plus grand soin et seront rendus aux familles.

Il faut entretenir cette mémoire vivante grâce à des archives, et ce n’est pas parce qu’on a traité le sujet qu’il est épuisé.

Le rituel sera le même, comme chaque année un rassemblement aura lieu place de la Capelle à 10 h le 1er mai et marquera entre autres, le lancement de la revue.

Ces 55 pages de récits, de photos, de chansons d’époque, de témoignages, vous plongeront dans l’univers des ganteries d’antan, et ne vous laisseront pas, c’est certain, indifférent. On en ressort plus riche de notre histoire, de nos racines.

La Main chaude. Association pour la promotion de l’histoire sociale millavoise. Revues en vente, 7 € dans les points presse et en librairie. Contact : 05 65 60 78 01 ou 06 74 12 01 44.



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !