photos/4959.jpg

Cité scolaire Jean-Jaurès. Zoé et Siam (en blouses blanches) se sont qualifiées pour la finale académique de « School Lab ». - ©ADN12

Par Audrey Barat
Le 20 avril 2019

Lundi 15 avril, 9 élèves de 3e de la cité scolaire Jean-Jaurès ont participé à l’épreuve de sélection pour la finale académique de « School Lab ». Le principe de ce concours de communication scientifique est de produire un exposé de trois minutes sur le principe des 3 C : contenu, clarté, charisme… le tout en anglais. Les neuf élèves ont bravé leur trac pour donner le meilleur d’elles-mêmes, au cours de cet exercice d’éloquence sur le thème du développement durable, et de la lutte contre le gaspillage des ressources.

Le jury, composé de l’élue saint-affricaine déléguée à l’environnement Véronique Sainz, de la chargée de communication du Parc naturel régional des Grands Causses Nadège Grimal, et de la journaliste du Progrès qui rédige ces lignes, a ainsi pu apprendre que la production d’un kilo de coton nécessite 1.000 L d’eau, que l’huile de palme et l’industrie du papier favorisaient la baisse de la bio-diversité et la baisse drastique de la population d’orangs-outans, que la malnutrition était en progression dans les pays occidentaux entraînant des problèmes de santé croissants, et qu’en Allemagne, un système de consigne des bouteilles en plastique était mis en place dans les supermarchés pour favoriser le recyclage.

Chaque exposé a donné lieu à des échanges entre le jury et les élèves, visiblement très investies sur ces sujets. « A la maison, nos parents nous sensibilisent sur toutes ces questions. Pour éviter de consommer de l’huile de palme, nous faisons nous-même nos gâteaux », explique Eugénie.

Pour Anissa et Maëlle, « quand on voit ce qu’il faut pour produire un t-shirt, il faut mettre les vêtements au maximum, et les donner à des amies ou à des associations comme Emmaüs si on ne les met plus ».

Du côté de Lena et de Sarah, c’est le gaspillage alimentaire qui est en ligne de mire, de façon concrète : « L’an dernier, nous avons collecté le pain qui était laissé sur les tables ou dans les assiettes à la cantine… c’était des quantités énormes », déplorent-elles.

School lab, un concentré de passion et d’engagement

Le jury s’est ensuite retiré pour choisir l’équipe la plus convaincante. Un exercice difficile, tant les candidates ont montré de la passion, de l’application et de l’engagement. Après de longues minutes d’attente, le verdict est tombé : Zoé et Siam, et leur exposé sur le recyclage du plastique ont remporté les faveurs du jury, talonnées de près par Lena et Sarah, les vice-championnes.

Lors de la remise des prix, la proviseure Sandra Conte-Dulong a salué l’investissement de l’équipe enseignante pour ce projet original et audacieux, et a souligné l’engagement et le courage dont ont fait preuve toutes les participantes qui sont allées au bout du projet, contrairement à d’autres élèves qui ont quitté le navire en cours de route : « On peut dire que vous êtes toutes les grandes gagnantes de ce School Lab saint-affricain. »

Zoé et Siam participeront donc à la finale académique le 24 mai à Toulouse, et porteront les couleurs de la cité scolaire Jean-Jaurès, en présence de leurs camarades qui seront là pour les soutenir, face aux onze équipes en lice. Le vainqueur académique gagnera un voyage en Angleterre, et le sésame pour le concours national…



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !