photos/4751.jpg

Matthieu Guerbert et Pierre Bardy, jeudi soir, après le coup de sifflet final. - ©ADN12

Par Aurélien Gares
Le 12 avril 2019

Formés depuis leur plus jeune âge au Rodez Aveyron Football, Pierre Bardy et Matthieu Guerbert (passé par Dijon pendant deux ans) viennent de connaître la montée en Ligue 2 avec leur club formateur. Retour sur cette soirée historique.

Aveyron Digital News : Comment expliquez-vous cette force sereine que dégage votre équipe cette saison ?

Matthieu Guerbert : On pense tous la même chose. On est vachement solidaires. On avait tous le même objectif. Individuellement, on a tous des qualités mais on ne s’est pas focalisé que sur cela, nous nous sommes dits qu’il fallait qu’on soit tous ensemble pour y arriver. On le voit très bien dès que le coach fait des rotations, quel que soit les joueurs alignés, ils répondent présents tout le temps. Le résultat est le même.

Qu’est-ce qui a fait la différence par rapport à l’an dernier où vous aviez connu une deuxième partie de saison compliquée ?

Pierre Bardy : Ce qui a fait la différence c’est que clairement on savait ce qu’il ne fallait pas faire. L’année dernière, on n’avait pas le droit de s’écrouler comme on l’a fait. Et on ne voulait surtout pas refaire la même chose cette année. Chacun s’est remis en question et les nouveaux joueurs ont aussi apporté. C’est un tout. 

Je voulais absolument marquer

Hier soir, comme un symbole, ce sont deux joueurs formés au club qui inscrivent les deux premiers buts dont toi, Pierre, qui ouvre le score. Raconte-nous ce moment.

Pierre Bardy : Oui, c’est clairement un symbole. Je pense que cela nous tenait à coeur. C’est ton club, tu marques pour le match de la montée… C’était clairement un objectif, ce match-là je voulais absolument marquer. C’était une grande fierté. C’est le résultat d’un travail sur toute une année.

L’ambiance dans l’équipe a également son pesant ? 

Pierre Bardy : Elle est extraordinaire cette ambiance.

Matthieu Guerbert : Elle est énorme.

On n'a jamais rien lâché

Est-ce que vous réalisez ce qu’il s’est passé hier soir ?

Matthieu Guerbert : On est encore un peu dans les festivités mais c’est vrai qu’on réalise parce que désormais c’est officiel. Les semaines passés ça ne l’était pas alors que l’on savait qu’on allé surement y aller mais on ne pouvait pas officialiser la chose. Là, c’est validé mathématiquement, c’est incroyable. 

Pierre Bardy : Je ne sais pas trop si j’arrive à réaliser. Je sais que c’est exceptionnel ce que l’on a fait. Mais je sais aussi qu’on le mérite. On a traversé des bons et des moins bons moments. On n’a jamais rien lâché et aujourd’hui ça paye. C’est magnifique.

Quelle a été la réaction de vos proches ?

Matthieu Guerbert : Ma mère m’a félicité. Parce qu’en plus, mon frère a été footballeur professionnel. Nous sommes deux frères qui ont réussi à signer pro, c’est beau. 

Pierre Bardy : Ils m’ont tous félicités. Cela fait chaud au coeur. C’est grâce au football, ça permet de vitre des moments uniques. 

On n'a pas forcément pensé à l'enjeu

Comment vous sentiez-vous lors de l’avant-match ? Y avait-il de la pression ?

Matthieu Guerbert : Non justement, dans notre équipe, il n’y a aucune pression. C’est aussi ça qui est fort. Cette équipe est vraiment sereine avant chaque match. On a abordé ce match comme une rencontre de mi-saison. Le coach a eu les bons mots. Il est resté sur son discours de début d’année en nous disant qu’il fallait qu’on fasse notre match, on sait ce qu’on doit faire, comment le faire etc… Finalement, on n’a pas forcément pensé à l’enjeu. On a fait abstraction de l’ambiance.

Est-ce que vous vous rendez compte que l’an prochain, vous serez représentez dans Fifa 20 ?

Matthieu Guerbert : Moi je ne joue pas trop mais tous mes amis proches et ma famille m’en parle. C’est vrai que c’est fou (autour son entourage le charrie sur les notes qui lui seront attribués). Je pense que j’aurais une bonne note en technique mais au niveau athlétique cela risque d’être compliqué. Mais je ne cherche pas trop à savoir.

Pierre Bardy : C’est le graal. C’est bon je suis sur Fifa j’arrête tout (rires). Non mais c’est un kif c’est sur. Je pense que j’aurais un petit 48. J’ai une grosse marge de progression (rires).

La saison n’est pas finie. Il y a un titre à aller chercher. Est-ce l’objectif aujourd’hui ?

Pierre Bardy : L’objectif est déjà de battre le record de points. Et ensuite d’aller chercher le titre.



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !