photos/4749.jpg

Zekwer & Iwok. - @ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 13 avril 2019

Jusqu'au 3 mai, les artistes de l’association Aéroson, Zekwer & Iwok, proposent un univers street art, composé de soixante-dix œuvres-fresques, dans le hall de la MJC d’Onet-Le-Château. Une exposition réalisée avec la complicité de l'association Prodige, partenaire de ce beau projet pictural.

Il y avait beaucoup de monde ce jeudi, à l'occasion du vernissage de la surprenante exposition qui met dans nos cœurs le soleil qu'il manque cruellement dans notre quotidien. Cet accrochage à la MJC d'Onet-le-Château met en valeur le street-art, le graff sous toutes ses formes et ses couleurs.

Beaucoup de monde lors du vernissage.Beaucoup de monde lors du vernissage.

Ces Sales Gosses qui avouent volontiers « travailler ensemble, avoir des projets ensemble et se chamailler ensemble depuis quinze ans », d'où leur nom d'artiste, œuvrent dans un mouvement artistique qui utilise l’espace public comme champs d’intervention.

Ces deux artistes de l’association Aéroson, exposent aussi bien au niveau national, qu’au niveau international. En effet, tous deux ont eu l’occasion de passer par IAM galerie, à San Francisco. Rien que ça !

©DR©DR

Guillaume, aussi appelé Iwok, est passionné de graffiti depuis le collège. Il est également membre et fondateur du PMB Crew depuis quinze ans, et du collectif « The Strangers » depuis trois ans.

Le graffiti a éveillé ma curiosité à l’art contemporain. De ce fait, j’essaie d’évoluer dans mon travail en découvrant de nouvelles façons de créer. Je ne lâcherais jamais la bombe, mais mes recherches en ateliers me confortent dans mon style qui ne cesse d’évoluer.

Johann, ou bien Zekwer, est un artiste peintre muraliste Ruthénois, qui vit et travaille depuis vingt ans l'art du lettrage, des créations abstraites autant sur des murs abandonnés, des toiles, du papier en tout genre, que sur les façades d'immeubles, comme pour les fresques réalisées quartiers St Eloi à Rodez et boulevard des Capucines à Onet-le-Château.

©DR©DR

Son style de lettrage est du wild style, style complexe à réaliser qui demande beaucoup de technique et d'entraînement. Dans ce style de graffiti, les lettres sont déformées, où courbes et droites s'entre croisent pour donner aux lettrages une dynamique et différentes sortes de volumes.

Ainsi ces garnements nous délectent avec joie de leur talent, qui offrent aux visiteurs curieux de nombreux styles, qu'il est bon de découvrir sans modération.

Jusqu'au 3 mai, à la MJC d'Onet-le-Château, 26 boulevard des Capucines, quartier des Quatre Saisons. Ouverture lundi de 14 h à 18 h, du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h, samedi de 9 h à 12 h.

©DR©DR



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !