photos/4711.jpg

Les Ruthénois ont pu laisser éclater leur joie à l'issue de la rencontre. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 11 avril 2019

Devant près de 6 000 personnes à Paul-Lignon, Rodez n'a pas tremblé et a assuré son ticket pour la Ligue 2, la saison prochaine. Grâce à une victoire 3 à 1 contre Boulogne-sur-Mer.

À Rodez, au stade Paul-Lignon, Rodez bat Boulogne sur Mer, 3 à 1 (mi-temps : 2/0)

5 987 spectateurs

Arbitre : Ahmed Taleb

Buts Rodez : Bardy (36e), Chougrani (45e), David (64e)

But Boulogne : Traoré (86e)

Rodez : Desmas, Bardy, Ruffaut puis Peyrelade (78e), Tertereau puis Guerbert (67e), Bonnet, Sanaia, Dieng, Chougrani, Douline, David puis Coupin (84e), Mellot.

Avertissement : Tertereau (55e)

Boulogne : Mandanda, Daillet, Una, Kraichi, Ouammou puis Traoré (82e), Senneville, Argelier, Maah, Mion puis Duterte (72e), Frikeche, Diomande puis Bassouamina (67e).

Avertissement : Ouammou (31e)

Il est 22 h 20, et c’est tout un stade qui exulte… Le Rodez Aveyron Football est en Ligue 2 ! Les Ruthénois ont décroché leur vingtième victoire, battant Boulogne-sur-Mer, 3 buts à 1. Et comme un symbole, se sont deux Ruthénois, formés au club, Bardy et Chougrani, qui ont mis Rodez sur la bonne voie, en première mi-temps. Avant que le meilleur buteur du club, David, ne parachève cette victoire.

Bien rentré dans le match, Rodez se procurait la première occasion assez rapidement, à la 3e minute, où Mandada était obligé de détourner la frappe de David. Puis, c’est l’ancien Ruthénois, Ouammou, qui s’illustrait, obligeant Desmas, en reculant, à sortir le ballon en corner. Puis, Rodez devenait fébrile, peut-être un peu perturbé par l’enjeu. Boulogne, qui n’avait pas l’intention de faire de la figuration, essayait de déstabiliser la défense ruthénoise, mais commettait des fautes.

Un peu fébrilité

Le public sentait alors qu’il avait un rôle à jouer et encourageait ses joueurs. Sur une récupération haute, David décalait pour Tertereau dont la frappe était détournée en corner. Très bien frappé par Ruffaut, le ballon trouvait la tête de Bardy, qui ouvrait le score… Un but qui allait alors réveiller le stade et avoir comme conséquence de libérer les joueurs ruthénois. Et juste avant la pause, Rodez allait faire le break. Après une faute sur Mellot, Rodez obtenait un coup franc, côté droit. La frappe millimétrée de Ruffaut trouvait la tête de Chougrani, qui trompait Mandanda. Juste après, l’arbitre sifflait la mi-temps.

2 à 0 à la pause

En deuxième période, la fébrilité semblait avoir changé de camp, Boulogne reculant. À la 54e, belle remontée de Mellot qui centrait pour Bonnet, mais la défense dégageait en catastrophe en corner. À la 57e, du bout du pied, Desmas détournait la frappe de Maah en corner. Un joueur qui tentait sa chance à la 61e, mais Desmas veillait. À la 62e, Tertereau, parti côté droit, centrait fort pour Bonnet, mais Mandanda sortait une belle parade. Un gardien qui ne faisait que retarder l’échéance, puisque Rodez pliait le match à la 64e. Ruffaut, décalé côté gauche, centrait pour David, qui d’une touche, envoyait le ballon au fond des filets.

Un troisième but pour tuer le match

Rodez continuait à mettre le pied sur le ballon et enchainait les raids dans le camp adverse. Et alors, le stade se réveillait, avec des « On est en Ligue 2 », qui fusaient des tribunes, alors qu’il ne restait que quelques minutes à jouer. Et puis, Boulogne, sur un petit moment d’inattention de Rodez, marquait un but splendide par Traoré à la 87e. Puis, après cinq minutes d’arrêts de jeu, l’arbitre délivrait tout un stade, en sifflant la fin du match, synonyme de Ligue 2 la saison prochaine pour le Rodez Aveyron Football. Une montée acquise alors qu’il reste quatre matchs à jouer et que les Ruthénois se sont fixé comme nouvel objectif de finir champions de National…



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !