photos/4669.jpg

Le maire de Rodez, Christian Teyssèdre, en compagnie du président du RAF, Pierre-Olivier Murat - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 11 avril 2019
1

Délais, coût, capacités… Présent à la conférence d'avant match du RAF, Christian Teyssèdre en a profité pour faire un point sur la future rénovation du stade. Entretien avec le premier magistrat de Rodez.

Comment jugez-vous la saison du RAF ?

Ce n’est pas qu’une bonne saison du RAF, c’est un bon parcours du club depuis 5, 6 ans. Ou l’on a vu une progression dans le jeu, dans le club, qui est bien géré. Franchement, quand je vais au stade, j’ai beaucoup de plaisir à voir jouer l’équipe. J’espère que ça va durer. C’est quand même un exploit que le club arrive à se hisser à ce niveau-là. Je sais que le début de saison prochaine, avec des matchs à l’extérieur, sera compliquée, mais je crois à l’avenir de ce club. Je pense que l’on aura de très belles surprises.

Dès la fin du championnat, la première phase des travaux va débuter.

J’espère que le stade, sur les rénovations qui auront lieu pendant trois étés, sera à la hauteur des espérances du club. La première rénovation, c’est la plus dure. Pas forcément les travaux, mais la pelouse qui pose problème. Les règlements de la fédération, c’est compliqué. Un coup, ils nous disent : on peut mettre du synthétique. Un coup, on peut mettre du mixte. Et un coup, il faut de la pelouse naturelle. C’est compliqué. Et la pelouse naturelle, il faut qu’elle pousse. Et quand vous êtes au mois de septembre, octobre, et qu’il n’y a pas de soleil…

Quand devrait s’achever la première phase ?

Fin octobre. C’est le délai que l’on a pris. Si c’est fini avant, tant mieux. C’est compliqué car on refait les 4 mats, qui montent à 33 mètres. On avait mis 450 000 euros en 2012 pour l’éclairage. On était à 650 lux, on passe à 1300. On est obligé également de faire des travaux dans la rue Vieussens. Les 4 mats, ça va couter 1,6 million.

Et ensuite, la 2e phase, ça sera la tribune populaire ?

Oui, ça sera le plus beau. Je pense, avant la fin du championnat, qu’on démarrera la tribune est. Qui sera, je pense, ce qui va donner son âme au stade. On va faire un espace festif, en haut. Ce qui permettra aux sponsors du club, de bénéficier, d’un grand espace, sur lequel on verra le match bien sûr, mais également la cathédrale. On sera sur le stade en haut, même niveau que la salle des fêtes.

Son implantation ne pas gêner pour la nouvelle tribune ?

Non. On va faire quelque chose qui est en harmonie. Cette tribune, il faut qu’elle soit déjà belle en arrivant. Elle va être la véritable entrée du stade. Il faut qu’elle soit complètement couplée avec l’aménagement de la salle des fêtes, le parvis de Paul-Lignon, et l’aménagement de l’avenue Victor-Hugo. Qu’on ait la perspective. L’idée, c’est que ça soit vitré, un peu comme le stade des Alpes à Grenoble, et que l’on voit la perspective. Et dans la 3e phase de travaux, pour la tribune honneur, on verra si on la fait également vitrée, qui donnerait une perspective sur les Haras.

En termes de capacité, cela va donner quoi ?

On va sur un stade de 8000 places assises. Ce qui n’est pas mal déjà. On va essayer qu’il soit beau. Parce qu’aujourd’hui, je pense que tous les Ruthénois, tous les gens qui aiment le foot, ils aiment aller à Paul Lignon. Sauf qu’il n’y a eu que du bricolage de fait pendant 50 ans. Et une bonne fois pour toutes, il faut que ce stade, il soit à la hauteur. Nous, on n’a pas de problème financier pour le faire. On va les mettre ses 12 millions hors taxe. On va aussi rénover Vabre, car le club en a énormément besoin, faire des travaux au Trauc. Franchement, on va accélérer sur le sport. Il faut qu’on ait des infrastructures qui permettent à ce club de vivre.

On sent une forte volonté de votre part ?

Pour nous, c’est très important. Je pense que le football, il faut le raisonner sportif, mais également économie, notoriété et attractivité pour la ville. Ça tire Rodez vers le haut. On va voir Rodez à la télévision toutes les semaines. Je souhaite qu’ils aient de bons résultats et qu’ils jouent les premiers rôles l’année prochaine. Le milieu de tableau, la première année, ça serait bien. Ils ont deux ans pour monter en Ligue 1 !



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !