photos/4343.jpg

Romain Déleris (coprésident des JA12) et Bernard Cazals (président du Groupe de Camboulazet). - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 30 mars 2019

Mardi 2 avril à 20 h 30 aux archives départementales de Rodez, les Jeunes Agriculteurs de l'Aveyron (JA 12) en collaboration avec le Groupe de Camboulazet proposent une conférence sur la thématique de l'engagement en milieu rural. François Purseigle, ingénieur en agriculture et sociologue du monde rural, sera l'intervenant. Il a travaillé sur cette problématique au cours de ses recherches.

La ruralité, c'est la France. Aujourd'hui, il y a 32.212 communes rurales soit 91,4 % des communes. Un Français sur trois y réside. « La France est le dernier grand État occidental rural », affirme Gilles Rabin, économiste français.

Ces dernières années, des interrogations ont surgi au niveau économique, social et culturel : désertification médicale, départ des entreprises, tissu associatif en difficulté, fermeture de services publics (école, Poste, gendarmerie…), autant d'aléas qui posent la question de la survie de cet espace.

Il y a une réelle nécessité de réagir, l'engagement des hommes sera la base d'un nouveau départ. Qui de mieux placé pour initier cette réflexion que les agriculteurs, première cheville ouvrière de ce territoire ?

Les agriculteurs : les défenseurs de la ruralité

« Les agriculteurs veulent être les fers de lance et les moteurs de la ruralité », confie Romain Deleris, coprésident des JA 12. Bernard Cazals, président du Groupe de Camboulazet, rappelle le titre du livre de Raymond Lacombe : « Pas de pays, sans paysans ». Par effet de symétrie, on pense à « Pas de ruralité, sans paysans », ruralité et agriculteurs ne faisant qu'un. Les JA 12 veulent attirer l'attention du grand public sur la question de l'engagement dans le monde rural.

Les JA 12 : un syndicat qui assume ses convictions

Face à une société qui se veut de plus en plus individualiste, les JA 12 ont décidé de porter leurs valeurs et leurs idées. L'engagement fait partie de leur ADN. Ils ont souhaité réfléchir sur ses différentes formes et son utilité.

L’histoire révèle un rapport étroit entre engagement et progrès. Le monde agricole en est un exemple. Il s’est développé et structuré grâce au collectif, à des personnes qui se sont investies pour les autres.

Aujourd’hui, face au matraquage médiatique et à la déformation de l’information, il semble indispensable de porter ses idées. Cette démarche témoigne de la volonté de ne pas subir son territoire, mais de participer à sa construction. Les agriculteurs se présentent comme les premiers de cordée de la ruralité.

François Purseigle : un spécialiste de la ruralité

L'équipe des JA 12 a été séduite par l'homme, son discours et son charisme lors du congrès national. D'où l'idée de l'inviter pour parler de l’engagement dans la ruralité.

Maître de  conférence en sociologie à l’école nationale supérieure agronomique de Toulouse - Institut national polytechnique, François Purseigle est aussi ingénieur en agriculture et docteur en sociologie rurale. Il est chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF). Ses activités sont consacrées à l’étude de l’engagement et du comportement syndical et politique des agriculteurs français. Il a fait une thèse sur l'engagement des jeunes agriculteurs dans les organisations professionnelles agricoles. Il apparaissait comme l'intervenant idéal.

Cette conférence, intitulée « Cet engagement qui nous élève », invite le public à une prise de conscience de l'importance de l'engagement dans la ruralité. La seconde partie sera suivie d'un débat et d'une séance de questions. Les JA 12, vous attendent nombreux lors de cet instant de discussion et de réflexion.

Mardi 2 avril à 20 h 30 aux archives départementales, 25 avenue Victor Hugo à Rodez.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !