photos/4295.jpg

De nombreuses structures se mettent autour de la table contre les perturbateurs endocriniens. - ©ADN12

Par Célian Guignard
Le 28 mars 2019

Ces particules, issues de la chimie, qui provoquent (ou provoqueraient pour certaines d’entre elles) tout un lot de maladies, comme le cancer, sont au cœur des débats. À Rodez, la Ville, Viasanté mutuelle, la Mutualité française Occitanie et le comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers préparent différents événements, dont une conférence avec un médecin et un ingénieur, pour aider la population à baisser son exposition à ces produits.

Les débats sont nombreux, actuellement. Mais celui-ci revient régulièrement sur le devant de la scène. Il fédère même des militants au sein de nouvelles associations aux méthodes singulières, notamment contre le glyphosate. Il s’agit bien évidemment des perturbateurs endocriniens, responsables de tout un lot de maladies, allant des allergies jusqu’au cancer.

Les spécialistes aussi tirent la sonnette d’alarme. Ils lancent de vastes campagnes de sensibilisation à destination du grand public. L’une d’entre elles aura lieu à Rodez, du lundi 8 au samedi 13 avril. Elle sera organisée par la municipalité, Viasanté mutuelle, la Mutualité française Occitanie et le Comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers.

Un médecin et un nutritionniste

Parmi les moments forts de ces six jours, une conférence sera donnée, samedi 13 avril, à la salle des fêtes de Rodez. Particularité : un ingénieur issu de la chimie et un médecin nutritionniste l’animeront. « J’ai travaillé trente-cinq ans dans l’industrie des polymères, annonce Bernard Petit, l’ingénieur. Avec le temps, je suis devenu lanceur d’alertes envers certaines molécules. Lors de la conférence, nous dévoilerons l’histoire des perturbateurs endocriniens, qui a commencé avec le Bisphénol A et son interdiction dans les biberons. Nous verrons aussi les maladies suspectées et avérées, ainsi que les conseils pratiques pour éviter ces molécules. » Actuellement, au sein de son association Réseau environnement santé (RES), Bernard Petit a en ligne de mire les phtalates, utilisés comme plastifiants.

« Développer une hygiène chimique »

Le nutritionniste Laurent Chevalier donnera lui aussi de nombreuses pistes pour une moindre exposition quotidienne aux perturbateurs endocriniens : « On peut se tourner vers le bio, explique-t-il. Beaucoup de pesticides sont des perturbateurs endocriniens. Il y a l’aspect ménager aussi : mieux choisir ses poêles et ses casseroles ; réchauffer ses aliments dans du verre ou entre deux assiettes et éviter les plastiques étirables... Il faut développer une hygiène chimique. »

Le programme

Du lundi 8 au samedi 13 avril, exposition « Les perturbateurs endocriniens, c’est quoi ? », à la mairie, aux heures d’ouverture. Des animateurs seront présents pour renseigner le public. Entrée libre et gratuite.

Mercredi 10 avril, ateliers de fabrication de produits naturels et sains pour adultes et enfants. De 14 h à 16 h, à la salle des fêtes. Gratuit. Inscriptions à http://vsnt.fr/agirpournosenfants

Samedi 13 avril, conférence de Bernard Petit et du Dr Laurent Chevalier, à 20 h, à la salle des fêtes. Tout public. Entrée libre et gratuite.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !