photos/4279.jpg

Julien Manibal, José Bedos et Bastien Cluzel proposent de voir le film documentaire « Bienvenue les vers de terre ». - © Le Progrès

Par Benoît Garret
Le 28 mars 2019

Pour ouvrir le débat entre le grand public et les agriculteurs, trois techniciens agricoles du Sud-Aveyron proposent de voir le film documentaire « Bienvenue les vers de terre », samedi 6 avril, à 20 h 30, à la salle des fêtes de Saint-Affrique.

« Il y a l’agriculture intensive et d’autres agricultures plus modérées », indique Bastien Cluzel. « Comme l’agriculture de conservation qui travaille pour demain en conservant le sol pour les générations futures, dans le but de transmettre un outil fonctionnel sans abîmer la planète. Et cela, en laissant faire la biologie du sol. »

Vendredi 22 mars, avec ses deux collègues techniciens agricoles, travaillant pour la société Socopa, Julien Manibal et José Bedos, Bastien Cluzel présente la soirée du samedi 6 avril. Ce soir-là, à 20 h 30, sera projeté à la salle des fêtes de Saint-Affrique le film documentaire « Bienvenue les verres de terre » (durée : 1 h 11), réalisé par les associations Clé de sol et IDÉtorial (association lotoise, éditrice des actualités locales au cinéma et productrice du film).

Il a pour objectif de vulgariser auprès du plus grand nombre l’agriculture de conservation et de régénération des sols, représentant une “véritable révolution”, selon Sarah Singla.

Cette agricultrice, ingénieur agronome et présidente de l’association Clé de sol sera présente pour animer le débat et donnera des pistes pour mieux utiliser les écosystèmes du sol.

Des « brasseurs de matière organique »

Dans ce documentaire, sorti en janvier, les vers de terre, « brasseurs de matière organique », sont mis en avant.

« L’idée est d’ouvrir le débat et de rapprocher le grand public, des consommateurs qui ont besoin de productions les plus saines possibles, avec des agriculteurs dont certains sont déjà au fait de l’agroécologie », précise Julien Manibal.

A côté de certains problèmes naturels, comme l’érosion des sols, ce que est constaté localement dans le Rougier de Camarès, nous sommes confrontés à une perte de matière organique et de fertilité du sol. Les rendements n’augmentent plus. Il faut s’interroger pour produire mieux, plus longtemps et plus sainement. Si le support terre a été banalisé à une époque, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

« Les questions de la fertilisation et de l’amendement pour mieux travailler les sols seront aussi au cœur des débats », indique José Bedos.

« On est ici, on vit ici et on consomme ici, il est important pour nous de communiquer localement », ajoute Julien Manibal. « Il y a une mauvaise image de l’agriculture intensive. Agriculture qui n’est pas pratiquée ici où nous avons un indice de traitement très bas et on veut continuer dans ce sens. »

Si vous voulez voir « Bienvenue les vers de terre » et participer au débat qui suivra la projection, rendez-vous est donné, pour le samedi 6 avril, à 20 h 30, à la salle des fêtes de Saint-Affrique. Entrée au tarif de 5 euros.

Bienvenue les vers de terre - La bande annonce from Actualités Locales au Cinéma on Vimeo.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !