photos/4261.jpg

L'affaire a été jugée, mercredi 27 mars, par le tribunal correctionnel de Rodez. - ©ADN12

Par Célian Guignard
Le 27 mars 2019

Deux jeunes hommes, tout juste majeurs, ont comparu, ce mercredi 27 mars, devant le tribunal correctionnel de Rodez. Le premier pour violences aggravées ; le second pour modification de l'état des lieux d'un délit.

Il n'est âgé que de 19 ans, en cette nuit du 30 juin au 1er juillet, alors que l'événement Le Bourg en bourre, la fête votive de Rieupeyroux, en est à sa deuxième soirée sur quatre jours de festivités. Et c'est armé d'un pistolet que le jeune adulte compte faire la fête.

Pour des raisons vraisemblablement futiles, suite à une dispute, des coups de feu sont tirés. Un ? Deux ? Trois ? Difficile à dire, tant les témoignages divergent. Une victime perd aussi connaissance, après avoir été frappée plusieurs fois à la tête. « Je n'ai tiré qu'une seule fois. Je n'ai pas fait exprès. Le coup est parti quand je l'ai frappée avec le canon », tente de se défendre, mercredi 27 mars, à la barre du tribunal correctionnel de Rodez, celui qui vient tout juste de fêter ses 20 ans.

Lors de l'audience, la victime, qui connaît son agresseur depuis le lycée, donne sa version : « Il m'a dit : "Arrête de faire le chaud ou je te tire dans la jambe." Et il a tiré en l'air. Sinon, je ne me souviens de rien, je suis tombé KO. » Alors qu'il est au sol, d'autres personnes affirment « avoir eu peur » qu'il soit « mort ».

1 000 € de dommages-intérêts

Un autre homme, lui aussi âgé de 19 ans, tente alors de faire disparaître le sang et les douilles. Une initiative qui constitue, elle aussi, un délit, pour lequel il comparaissait également devant le tribunal correctionnel.

Lors de ses réquisition, la substitute du procureur Fanny Moles est revenue sur ces faits « graves » : « Il nous dit que l'arme était factice, mais je n'en sais rien, moi. On ne l'a jamais retrouvée. »

Le tribunal a condamné les deux prévenus à six et deux mois de prison avec sursis. Celui qui a tiré les coups de feu et frappé sa victime devra payer à cette dernière 1 000 € de dommages-intérêts.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !