photos/4215.jpg

Un nid de frelons aiatiques. - @ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 27 mars 2019

Une conférence sur les dangers du frelon asiatique, animée par les apiculteurs de « L’Abeille de l’Aveyron », vient d'avoir lieu à Sébazac-Concourès.

Les premiers beaux jours arrivent, les premières fleurs, les premières abeilles, et… les premiers frelons asiatiques.

Aussi, Michel Falguières, élu de la commune, a invité Alain Teissié et Jean-Louis Séguret, responsables du syndicat départemental des apiculteurs « L’Abeille de l’Aveyron », a venir animer une conférence, sur ce prédateur, qui prolifère à la vitesse grand V.

En 2015, sur le sud Aveyron, 318 nids étaient répertoriés, 666, en 2016, un chiffre qui parle de lui-même...

Destructeur de ruches, en dévorant les abeilles, mais aussi amateur de sucres, de larves diverses, et de poissons, le frelon, insecte diurne, regagne son nid chaque soir, un nid qu’il va occuper une année durant, avant d’émigrer vers d’autres contrées à peupler.

Implanté par la reine seule, qui construit un tout petit nid pour y pondre sa progéniture dès le mois de mai, l’essaim comptera environ quatre mois plus tard, quelque 1 500 individus, pour un nid de 40 cm de diamètre environ.

Faire appel à un professionnel

Pour se débarrasser de tels voisins, il est impératif de faire appel à un professionnel, les plus courageux qui voudraient tenter l’expérience, « parce que j’ai vu un tuto sur Internet », le feront à leurs risques et périls.

Faire appel à un professionnel est donc une obligation, d’autant plus que la commune de Sébazac prend en charge la destruction des nids qui lui sont signalés.

Sinon, il reste le piégeage : dans une bouteille, mélanger un cocktail de bière brune, crème de cassis, vin blanc et de sirop apicole, un piège d’une redoutable efficacité, avec ou sans les cacahouètes...

La mésange de nos jardins est aussi une grande prédatrice de frelons asiatiques, qu’elle dévore avec appétit…

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !