photos/4187.jpg

La caravane était présente, samedi 23 mars, à Rodez. - DR

Par Aurélien Gares
Le 25 mars 2019

Durant deux jours, ce samedi 23 et dimanche 24 mars, les militants du parti politique Debout la France sont allés à la rencontre des Aveyronnais, en se déplaçant avec leur "caravane des territoires". Avec, en ligne de mire, le scrutin européen du 26 mai.

Rodez, Espalion, Laguiole, Saint-Amans-des-Côts ou encore Entraygues-sur-Truyère, les militants de Debout la France ont sillonné, ce samedi 23 et dimanche 24 mars, les routes aveyronnaises. Dimanche matin, ils étaient encore à Marcillac puis sur le marché de Luc-la-Primaube avant de se diriger vers le Sud-Aveyron.

Un maillage territorial

Cette « caravane des territoires » s’inscrit dans un « double objectif », explique Fabien Lombard, secrétaire départemental de Debout le France. « Celui d’amener la politique auprès des citoyens. Actuellement, elle paraît très éloignée des Français. On reproche souvent le manque de proximité des dirigeants. Cela permet donc d’avoir un maillage territorial large. »

Et, enfin, le deuxième objectif concerne la question européenne que Fabien Lombard juge « grave puisque ces problématiques sont souvent très étrangères aux Français et même aux Européens en général. Donc, à notre modeste échelle, nous souhaitons rapprocher et démocratiser le scrutin européen. Cela dans le but de rapprocher le citoyen. C’est une question de proximité et de vitalité du territoire. Ce qu’on veut montrer, c’est que l’Europe peut être utile. On veut faire aimer l’Europe aux gens. On veut une Europe différente, une Europe des nations qui réponde à des projets qui concernent directement les territoires. »

Le même programme qu'en 2014

S’ils regrettent de ne pas avoir pu se déplacer dans l’ouest Aveyron lors de ce week-end, Fabien Lombard et son équipe s’y rendront durant le reste de la campagne. Mais de tous ces trajets, il est satisfait des retours « plutôt positifs » des citoyens. « Ce qui est surtout revenu, ce sont des remarques sur la sincérité. On a le même discours et le même programme depuis 2014. » Désormais, la caravane des territoires s’en va poursuivre sa route dans d’autres départements.



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !