photos/4097.jpg

La moule perlière est un mollusque fragile. Elle est ciblée comme en voie de disparition. - Illustration

Par Aurélien Gares
Le 22 mars 2019

Suite du dossier "L'eau en Aveyron", avec un enjeu lié à la biodiversité. Et plus particulièrement, la moule perlière, qu'on trouve dans le Jaoul, dernier foyer où il en reste en Aveyron.

Sur la rivière Jaoul (affluent du Viaur dans le département de l'Aveyron), Vincent Lavergnes, technicien du syndicat mixte du bassin versant Aveyron amont confie qu’il y a un gros enjeu lié à la biodiversité. « Il s’agit de la préservation de la moule perlière. C’est un mollusque très fragile qui est ciblé comme en voie de disparition. Et en Aveyron, le Jaoul est le seul foyer où il en reste. »

Dans son cycle de vie, la moule perlière a besoin d’un hôte de choix, la truite. Or avec le réchauffement climatique et dans le même temps, celui des cours d’eau, la truite fuit. « On arrive à des eaux qui sont de l’ordre de 20-22-25°C alors que la truite vit dans des eaux de l'ordre de 18°C », confie Marion Sudres, directrice et animatrice du contrat de rivière Aveyron Amont, SMBV2A. Ce qui impacte donc le cycle de vie des moules perlières.

En Aveyron, on manque d'eau

Autre enjeu, où Vincent Lavergnes a « du mal à être optimiste », c’est celui de la ressource en eau. « Au niveau régional, on parle souvent de l’Aveyron ou de la Lozère comme étant les châteaux d’eau de la région et qu’il n’y a pas de soucis. Alors que c’est faux, on manque d’eau. On est déjà en flux tendu », confie le technicien.

Avant de citer l’exemple du bassin de la Serène et plus largement sur le bassin versant – couvert par le Syndicat mixte du bassin versant Aveyron amont (SMBV2A) : « Les gens ne peuvent pas boire l’eau potable prélevée sur place, parce qu’elle n’est pas en quantité ou en qualité suffisante. L’eau qui est bu sur le bassin versant provient soit de l’Aubrac, soit du Viaur. » Et de constater : « Quand les habitants consomment l’eau potable prélevée sur place, ils sont plus sensibles pour les changements de pratique. »



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !