photos/3915.jpg

Après cinq ans de présidence, Albert Nicouleau passe la main à Marie-Noëlle Gounon. - © Le Progrès

Par Romain Luciani
Le 15 mars 2019

La conférence de Saint-Affrique de l’association Saint-Vincent-de-Paul a élu sa nouvelle présidente. À l’unanimité, c’est Marie-Noëlle Gounon qui succède à Albert Nicouleau après cinq ans de présidence.

Vingt-six membres de la conférence saint-affricaine de l’association Saint-Vincent-de-Paul (l’une des trois branches du département avec Millau et Rodez) ont procédé, vendredi 8 mars, à l’élection de la nouvelle présidente, qui remplace Albert Nicouleau. À l’unanimité, c’est l’ancienne secrétaire de la conférence, Marie-Noëlle Gounon qui a été choisie.

« C’est qu’elle a déjà fait ses preuves » lâche en souriant Albert Nicouleau, 83 ans, qui laisse la main après cinq ans de présidence.

Cinq années alors qu’il souhaitait, au début de son mandat, n’en faire que deux, mais cinq années heureuses :

C’est un bilan humain positif. Dans le bénévolat, il y a, heureusement, quelque chose d’important qui reste, des amitiés qui se créent.

Tout en rendant hommage aux bénévoles qui s’investissent pour aider les gens en difficulté, Albert Nicouleau retient « la satisfaction de voir qu’on aide des gens qui se relèvent ». Pendant ces cinq années, il a notamment eu la tâche importante d’aménager les nouveaux locaux de l’association, légués par Joseph Boyer lors de son décès, en 2012 : « Il fallait les adapter à la mise en place de nos activités. »

Ouvrir une antenne à Saint-Sernin

Des activités qui sont désormais entre les mains de Marie-Noëlle Gounon. Cette Arlésienne de naissance aura la tâche d’assurer, entre autres, une aide alimentaire pour une centaine de personnes par mois. « On aide les gens qui touchent entre 600 et 800 €, précise la nouvelle présidente de 63 ans, arrivée à Saint-Affrique il y a 14 ans et membre de la conférence depuis 2013. C’est une tranche qui ne peut pas aller aux Restos du Cœur. Il y a beaucoup de retraités, des personnes au RSA… ». Mais aussi des personnes « qui n’ont rien ».

En plus de l’aide alimentaire, l’association propose de laver le linge de ses bénéficiaires pour 1 €, de la vaisselle ou bien des sorties. Saint-Vincent-de-Paul loge aussi les plus démunis dans ses locaux gratuitement :

En ce moment, nous hébergeons une dame qui vivait dans son véhicule en attendant de trouver un logement dans un HLM.

L’association loue aussi trois logements sociaux dont deux pour familles nombreuses.

À peine investie, la nouvelle présidente pense déjà à l’avenir de la conférence saint-affricaine. « Le grand projet de l’année, c’est d’ouvrir une antenne à Saint-Sernin-sur-Rance, reprend Marie-Noëlle Gounon. Annie Bel (la maire du village) nous a déjà proposé un local. Il y a dans ce secteur des gens qui sont isolés et qui n’osent pas demander de l’aide. On veut les faire sortir de leur coquille. »

Pour plus d’informations, contacter la conférence saint-affricaine de Saint-Vincent-de-Paul, 10 rue Chevreul à Saint-Affrique, par téléphone au 05.65.97.51.56.

Vingt-six membres de l’association étaient présents pour élire la nouvelle présidente. © Le ProgrèsVingt-six membres de l’association étaient présents pour élire la nouvelle présidente. © Le Progrès



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !