photos/3797.jpg

Les parents d'élèves ont organisé une dictée symbolique, jeudi 21 février. - DR

Par Aurélien Gares
Le 12 mars 2019

Après plusieurs semaines sans professeurs de français, les élèves de 5e et de 3e du collège du Carladez, à Mur-de-Barrez, ont de nouveau des cours en la matière. Un soulagement pour le personnel éducatif et les parents d’élèves.

Les parents d’élèves du collège du Carladez à Mur-de-Barrez peuvent être rassurés. Depuis début janvier et le départ, pour congé maternité, de la professeure de français des 5e et des 3e, les élèves n’avaient plus autant d’heures de cours. « Nous avons assuré un remplacement interne qui ne couvrait pas toutes les heures. Mais ce n’était pas satisfaisant », explique Nicolas Maurin, principal du collège du Carladez.

Une dictée symbolique

Une situation préoccupante pour les parents d’élèves et les élèves, notamment ceux de 3e alors que le brevet des collèges approche à grand pas.

Pour faire entendre et rendre compte de la situation, les parents d’élèves ont sollicité la presse mais aussi mené des actions, comme jeudi 21 février, où ils ont organisé une dictée symbolique devant le collège. « Il fallait que ça bouge, confie une parent d’élève. Ça pénalisait tout le monde. Ma fille qui est en 5e et qui adore le français était dépitée. »

« Difficile de recruter un remplaçant dans les contrées isolées »

Un soulagement donc avec l’arrivée de deux professeurs de français qui vont assurer les neuf heures de cours par semaine. « Un professeur d’Espalion et un de Rodez, précise Nicolas Maurin. On va enfin pouvoir arrêter le bricolage. » Mais pourquoi autant de temps pour trouver un remplacement ? « Il est difficile de recruter un remplaçant notamment dans les contrées isolées », explique Nicolas Maurin, qui a sollicité l’académie d’Aurillac, de Toulouse ou encore de Clermont-Ferrand pour trouver une solution. « Des professeurs de français, il n’y en a pas 50 000 et, entre les déplacements et le nombre d’heures a assuré, ils ne s’y retrouvent pas financièrement… »

Une situation qui est donc réglée depuis ce lundi 11 mars. Les élèves vont pouvoir reprendre un rythme normal et préparer leurs futures échéances.



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !