photos/3701.jpg

Sabrina Viguier et son équipe ont six matchs pour se maintenir - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 08 mars 2019

Retour à domicile pour les Rafettes, opposés ce dimanche, à Soyaux.

« On a pris un peu de temps pour se remettre, avant de se remettre dans le bain. » Sabrina Viguier, la coach de Rodez, l’affirme, les Rafettes se sont bien remises de l’accident de bus, dont elles ont été victimes mi-février. Et elles reprennent la compétition ce dimanche, en recevant Soyaux, en match en retard. Une opposition qui ne s’annonce pas facile, comme l’explique Sabrina Viguier :

Ça reste une équipe meilleure que nous, puisqu’elle est devant au classement. Elles ont 16 points, nous que 8. Il ne faut pas les dévaloriser, même si on estime que c’est une équipe qui est prenable et à notre portée. Elles sont devant nous. C’est une bonne équipe, avec des joueuses internationales, ce n’est pas une équipe à prendre à la légère, ça va être une bonne opposition, il va falloir batailler dur pour faire un résultat.

Opération maintien

La course au maintien commence dés ce week-end, avec un match que l’on pourrait qualifier de couperet. En cas de victoire, les ruthénoises reviendraient à 5 points de leur adversaire du jour, et de Metz, actuels premiers non relégables de ce championnat. « Aux filles, je leur dis qu’on va jouer des matchs de coupe, détaille Sabrina Viguier. Il nous reste 4 matchs de coupe à jouer, pour aller jusqu’en finale. Et gagner cette finale qui correspond au maintien pour nous. Si on y arrive, ça sera génial. »

Pour la coach, Rodez est peut-être l’équipe qui a le calendrier le plus facile d’ici la fin de saison. Elle rappelle aussi qu’il y a peu d’équipes sauvés aujourd’hui :

Il y en a beaucoup qui ont encore la pression par rapport à ça. Il y a des gros écarts entre certaines équipes, mais on n’a pas joué les mêmes équipes. Sur la fin, ça va se resserrer. Ce qui est sûr, c’est que le football féminin progresse en général, il y a de plus en plus de bonnes joueuses et le niveau s’élève.

Valoriser le travail des filles

Pour ce match, le staff a tout le groupe à sa disposition. Et espère bien se relancer, pour s’offrir le droit de rêver au maintien en fin de saison. Qui serait un bel exploit comme l’explique Sabrina Viguier :

Mais comme se maintenir en D1 chaque saison, pour des équipes comme nous. Il faut le rappeler car on a tendance souvent à dire que c’est facile. Mais c’est très difficile, on a moins de moyens que les autres, on travaille très bien ici, le club met tout en œuvre pour que l’on réussisse. C’est bien ce que font les filles depuis un certain nombre d’année, il faut le valoriser.

Il restera ensuite 5 matchs aux ruthénoises pour décrocher le maintien en D1 en fin de saison. 3 contres des concurrents directs : Fleury, Metz et Dijon. Et deux plus compliqué face au PSG et contre Montpellier. Rien n’est perdu pour les Rafettes, qui attaquent la dernière ligne droite du championnat, pour une fin de saison à suspense.

Dimanche 10 mars, RAF – Soyaux, à Paul Lignon, à 14h30



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !