photos/3669.jpg

Yohan Roche fait son retour après un carton rouge, et 15 jours de blessure. - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 07 mars 2019

Il devrait y avoir foule, ce vendredi, au stade Paul Lignon pour le match du Rodez Aveyron Football, qui accueillera Pau.

Après une semaine faste, et deux matchs à l’extérieur, les joueurs du Rodez Aveyron Football retrouvent leur antre de Paul Lignon, ce vendredi, en accueillant Pau. En trois matchs, les Ruthénois ont fait carton plein, et ramené 9 points. Le défenseur, Yohan Roche, qui fait son retour dans le groupe après une blessure, a suivi cette belle semaine :

J’étais le plus heureux, à fond derrière le groupe. J’ai suivi tous les matchs, j’allais les voir à l’entraînement. On ne peut en retirer que du positif. Maintenant, on s’est mis dans une bonne situation, il faut continuer comme ça, pour aller réaliser nos objectifs.

Un groupe concentré et concentré

En battant le Mans, samedi, Rodez s’est mis dans le bon sens, pour espérer une montée en Ligue 2, reléguant son concurrent direct à 8 points, alors qu’il reste 10 matchs à jouer. Mais attention, à ne pas se déconcentrer. « On est tous très concernés, détaille Yohan Roche. Très concentré par le parcours que l’on réalise. On a tous des objectifs communs. On est tous mobilisés par l’enjeu. »

Pour le coach, Laurent Peyrelade, il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur la mobilisation de ces troupes pour cette réception de Pau :

Il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas être performant où être dans l’exigence. Le championnat, il n’est pas terminé, il reste plein de matchs, il se passera encore des choses. L’idée qu’on doit avoir, c’est tout le travail et l’énergie qu’on a dépensés la semaine dernière, il faut que l’on soit capable de la renouveler, dans le temps, d’être régulier dans le temps et dans la performance. On se reposera quand ça sera terminé. Il faut continuer à avancer. C’est bien ce que l’on a fait, mais ce n’est pas suffisant.

Un adversaire en difficulté

Actuellement, Pau est 13e, à seulement 2 points du premier relégable. Une équipe qui reste sur 4 défaites consécutives, et qui a besoin de se rassurer et de prendre des points importants. « C’est une équipe qui a de très bons joueurs, des principes forts, détaille Laurent Peyrelade. Ce n’est pas parce qu’ils sont dans une mauvaise passe que tout est à jeter. C’est à nous de leur poser des problèmes, d’avoir un engagement permanent, total, pour qu’on soit performant. On est plutôt concentré sur ce que nous on doit faire, sur comment on doit le faire, plutôt que de se focaliser sur l’adversaire. »

Une des forces de ce groupe cette année, c’est la possibilité de faire tourner l’effectif, pour faire reposer les joueurs, et d’avoir le même niveau de performance. En gardant tout le monde concerné jusqu’au bout comme l’explique Laurent Peyrelade :

Tu essayes de maintenir la vigilance et l’exigence. Je ne suis pas un adepte du bâton et de la carotte, mais de l’échange. Et de la prise de conscience, et de l’autonomie. Je n’ai aucune appréhension par rapport à ce groupe-là. On a des objectifs forts, on a besoin d’être un certain niveau d’intensité pour être performant. On peut faire tourner notre groupe. Il reste 10 matchs, et je pense que la fraicheur, c’est très important.

Un constat que partage Yohan Roche:

On a des profils qui se complètent plutôt bien. C’est aussi le travail du coach, de tous nous mobiliser pour les objectifs de fin de saison. Et on doit ne penser qu’à la fin de saison, ne pas penser à autre chose.

Le groupe : Bardy, Bonnet, Chougrani, Coupin, David, Desmas, Douline, Guerbert, Mellot, Mpasi, Poujol, Ramon, Roche, Ruffaut, Sanaia, Tertereau.

Vendredi 8 mars, RAF – Pau, au stade Paul Lignon à 20h.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !