photos/3575.jpg

Le Réseau 1234 a été présenté hier après-midi par les responsables du Club des Entrepreneurs Millavois. - ©ADN12

Par Yannick Périé
Le 05 mars 2019

Faire de Millau un pôle d'attraction par rapport à la métropole montpelliéraine « on peut se résigner et dire que cela n'est pas possible, et à ce moment-là, on ne fait rien. » Le Club des Entrepreneurs Millavois a d'autres ambitions en créant le Réseau 1234, en partant du constat qu'avant de vouloir faire du business ensemble, la priorité était d'apprendre à se connaitre. 

« Montpellier et Millau, ça a toujours été une relation difficile ». Malgré la fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, malgré toutes les bonnes volontés politiques et administratives « on a parfois le sentiment que quand les Montpelliérains viennent à Millau, c'est pour nous manger », estime Cyrille Brengues, président du Club des Entrepreneurs Millavois.

Alors, comment « normaliser » ce rapport entre la petite cité sud-aveyronnaise et la grande métropole voisine ? Comment faire comprendre aux chefs d'entreprises montpelliérains « qu'à Millau, il se passe des choses et on peut travailler ensemble » ? C'est pour essayer de répondre à cette problématique, et « formaliser » cette relation accélérée par la nouvelle appartenance à une même région, que le Club des Entrepreneurs Millavois a décidé de créer le réseau 1234 (comprenez 12/34, NDLR).

Le logo a été créé par l’agence millavoise Sésame - Nevoweb.Le logo a été créé par l’agence millavoise Sésame - Nevoweb.

« Créer des ponts » chefs d'entreprises et décideurs économiques

« Les nouvelles frontières de la région Occitanie permettent de revaloriser des relations bien plus anciennes que sa création, estime Cyrille Brengues. Millau (avec son viaduc et ses trois vallées) est la porte du soleil et le portail économique vers le sud de la France, via la méridienne A75. La relation avec Montpellier, qui accueille un grand nombre de Millavois pour des raisons économiques, se doit d’être officialisée pour une meilleure visibilité territoriale. »

Le Réseau 1234 entend ainsi « créer des ponts » en regroupant des chefs d'entreprises et décideurs économiques de l’Hérault et de l’Aveyron et plus particulièrement ceux de Millau et de Montpellier. Sans passer par les institutions…

A un moment, les entrepreneurs ils ont envie de parler à d'autres entrepreneurs. Ils n'ont pas forcément envie d'aller dans une chambre de commerce ou une communauté de communes… Si demain je veux ouvrir un bureau secondaire à Montpellier, je ne vais pas aller voir la CCI. Je vais trouver des locaux et ouvrir mon agence. Les entrepreneurs sont des gens pragmatiques. Si on peut les aider, quand ils arrivent, à leur faire rencontrer les institutionnels, c'est une bonne chose, mais l'intérêt c'est de créer du concret. 

Une première rencontre au Caylar…

Pour l’instant, le Réseau est rattaché au Club des Entrepreneurs Millavois, créé il y a un an sous forme d'association, et se veut ouvert « à toutes les personnes pouvant apporter son dynamisme au développement économique de notre territoire ».

Il a plusieurs missions : organiser des rencontres trimestrielles entre chefs d'entreprise, promouvoir l'économie sur l’axe Millau Montpellier, soutenir l’installation de nouvelles activités et faciliter la communication entre les chefs d’entreprises.

« Les activités représentées sont très diversifiées, les structures de toutes tailles, explique Damien André, responsable du réseau, mais les intérêts des dirigeants restent les mêmes : donner la possibilité aux chefs d'entreprises et à leurs collaborateurs de se connaître, utiliser les expériences de ses membres pour approfondir la réflexion sur certains sujets en organisant des réunions à thèmes, organiser des rencontres ou encore recenser les potentiels économiques de notre territoire, favoriser l’emploi, soutenir les porteurs de projets de créations d’entreprises. »

Quelques idées sont dans les cartons pour le proche avenir : l'organisation du pendant de la conférence « Millau Paradise » à Montpellier (une conférence qui expliquait pourquoi il était économiquement intéressant d'investir à Millau, NDLR), la réflexion sur la création d'une navette entre les deux villes, ou encore des réunions entre entrepreneurs des deux côtés… La première aura sans doute lieu avant l'été à la frontière des deux départements, sur la commune du Caylar…



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !