photos/357.jpg

La police scientifique relevant des indices. - ©ADN12

Par Célian Guignard
Le 28 septembre 2018
1

Pascal Filoé, directeur de la prévention et de la sécurité de la ville de Rodez, n'a pas survécu à ses blessures, après son agression. Selon nos informations, la personne interpellée avait déjà menacé de mort l'agent municipal quelques jours plus tôt. La préméditation ne fait presque plus de doute.

Pascal Filoé est décédé. Le directeur de la prévention et de la sécurité de la ville de Rodez, a été agressé, ce matin, peu avant 10 h 30, rue Camille-Douls. Il a reçu trois coups de couteau. Transporté par les pompiers au centre hospitalier, il n'a pas survécu à ses blessures.

L'agresseur a été interpellé et placé en garde à vue. Peu avant les faits, il prenait deux cafés dans un bar à proximité de la future scène de crime. Un témoin direct raconte :

Il paraissait bizarre. Il faisait des allées et venues dans le bar. Il a payé ses deux cafés. Lorsque je nettoyais les fenêtres du patio, j'ai entendu hurler "au secours venez m'aider". Quand  je suis arrivé, il y avait déjà énormément de sang. L'agresseur s'est approché de moi et m'a dit "appelle les flics si tu ne veux pas que je te plante aussi". Du coup, j'ai couru à la police nationale.

Selon nos informations, l'agresseur a eu affaire avec la police récemment. Son chien lui a été retiré. Il a dans un premier temps menacé de tuer Pascal Filoé et, dans un second temps, le maire Christian Teyssèdre. La préméditation ne fait presque plus aucun doute.

Pour Yoann Lombart, du syndicat unité FO de la police nationale, "il y a un problème d'incivilités à Rodez. Il nous faut renforcer la présence policière sur le terrain".

Le procureur de la République a tenu une conférence de presse en fin de journée.Le procureur de la République a tenu une conférence de presse en fin de journée.

Pascal Filoé avait trois enfants, sa compagne travaille à la mairie de Rodez.

Une cellule d'urgence médico-psychologique a été activée, à 14 h, à l'hôtel de ville.

Réactions du maire Christian Teyssèdre et de la préfète Catherine Sarlandie de La Robertie :

Découvrez la réaction d'Olivier Naboulet, procureur de la République :

Aurélien GARES et Célian GUIGNARD



Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !