photos/3527.jpg

L'Aveyron Tour Story a débuté samedi des Costes rouges pour une arrivée, dimanche, à Laguiole.

Par Aveyron Digital News
Le 03 mars 2019

La deuxième édition de l’Aveyron Tour Story organisée par l’association Rodez Rallye Event fait revivre la légende du sport automobile à travers des véhicules « vintages ». Presque une affaire de famille chez les Blanc. Eric le père et Charlotte la fille sont aux manettes du rallye, la maman fait partie aussi du staff.

Le rallye Aveyron Tour Story est ouvert à tous et peut y participer tout un chacun avec le choix d'être concurrent ou faire le parcours en tant que « touriste ».

Si la catégorie « touriste » voyait 19 équipages emprunter le parcours, 24 autres équipages étaient venus pour en découdre (amicalement) dans les zones de régularité. La course de régularité des « anciennes » a démarré ce samedi matin à Onet-le-Château (Costes rouges) et s'est terminée dimanche à Laguiole après 500 kilomètres de routes aveyronnaises. Vingt zones de régularité chronométrées mais suivant scrupuleusement le code de la route faisaient le fil rouge du rallye. Entre ces zones de régularité, il était proposé aux concurrents des parcours de transissions où chacun a pu admirer les paysages aveyronnais.

Le règlement du rallye

Le règlement est calqué sur le modèle FFSA même si cela n'est pas une épreuve fédérale. « On pourrait demain être en championnat sans réforme » précise Charlotte Blanc. Sélectionnés en plusieurs catégories. Les voitures d'avant 79, les voitures d'avant 90, voitures sportives, voitures modernes et les GT modernes comme Alpine, Porsche...

Il n'y a pas de notion de vitesse et de chronométrage du début à la fin. Le but est d'être le plus proche possible de sa moyenne kilométrique. Chacun calcule grace au road book sa moyenne haute ou basse et doit coller au plus près de cela dans les zones de régularité.

42 équipages, masculins et féminins, de toutes nationalités

Dix équipages français mais aussi de belles voitures venus de plusieurs régions de France voir de beaucoup plus loin, comme ce duo féminin mexicain Roamhy Machoir-Heras et Jennifer Hugo dans leur Lancia Beta Monte Carlo N°26 sont au rendez-vous.

Au point de contrôle samedi matin, complexe des Albatros, aux Costes-Rouges (Onet-le-Château) les belles Ford Mustang, Volvo, MGBGT, Alfa Bertone, Mercedes CE 1978, NSU 1200 TT, Lancia, Saab, Renault 16, Audi Quattro, Porsche et autres... ont passé le contrôle de validation véhicule avant le départ donné à 9 h 00 précises en direction de Salles-la-Source.

Un parcours de 500 km

Le samedi. Après le départ fixé à 9 h 00, les concurrents ont traversé Salles-la-Source, Muret-le-Château, Mouret, Conques, St-Cyprien, Marcillac, Clairvaux avant de rejoindre le parc de regroupement à Belcastel dès 11 heures, puis repartir vers Sauveterre, Camjac, Camboulazet pour une arrivée à Comps-la-Grand-Ville (parc fermé) à 13 h 35. À 15 heures, deuxième partie du circuit en ralliant Canet-de-Salars, Salles-Curan, Curan, Saint-Beauzély, Micropolis et Vézins. Regroupement fin de journée en traversant Arques, Le Vibal et Sainte-Radegonde pour une arrivée prévue aux Costes-Rouges vers 18 h 30.

Le dimanche bon pied bon œil pour la seconde journée qui a amené les participants à Laguiole en passant par Bezonnes, Curlande, Montrozier, Gabriac, Cruéjouls et regroupement à Sainte-Eulalie-d’Olt à 10 h 30. Les équipages ont rejoint Laguiole par la route de la Capelle-Bonance, Pomayrols, Saint-Geniez-d’Olt, Aurelle-Verlac, Brameloup, Saint-Chély-d’Aubrac.

C'est sans incident majeur que les participants ont rejoint le drapeau à damier de Laguiole

 

Classements

Si Christophe Saccon et Guillaume Gallant dans leur Renault super 5 GT turbo ont mené les 6 premières zones de régularité, l'équipage Jean-Paul et Damien Gotty a pris la pôle position jusqu'en fin de première journée, soit 15 zones de régularité plus tard. Le dimanche, l'équipage leader Jean-Paul et Damien Gotty sur la Fiat X 1/9 n'a rien lâché, même si les filles, Roamhy Machoir-Heras et Jennifer Hugo dans la Lancia Beta Monte Carlo ont maintenu le suspense. En troisième position, une Opel Manta 19SR avec au volant Gilbert Chapdaniel et copilote Myriam Mayran.

Résultats complet: https://www.pksoft.fr/FR/ClassementDetail.awp?P1=2&P2=844&P3=0&P4=REG&P5=0&AWPID6DE40ED0=AFD36256283829E311CD9F3A5204B9624CFAEA18

Galerie photos



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !