photos/3457.jpg

L'opération « Un projet qui vous ressemble » a été présentée ce soir par les élus de gauche. - ©ADN12

Par Yannick Périé
Le 27 février 2019
1

Les élections municipales, c’est dans un an. Aussi, les élus de gauche de la ville de Millau (1) ont présenté ce soir un questionnaire à partir duquel les Millavois seront invités à donner leur avis.

« On ne lance pas la campagne, on réfléchit à un projet qui réponde aux attentes des habitants ». Même s’ils s’en défendent, les élus de gauche « progressistes » de la ville de Millau donnent le « point de départ », à un an des élections municipales, de ce qui ressemble furieusement à une campagne électorale.

Et comme « l’ADN des élus de gauche, c’est de se dire qu’avant de plaquer notre vision des choses sur un projet ou sur une volonté, c’est d’abord d’écouter ce que les gens ont à dire », tout au long du mois de mars, ils vont lancer une grande « concertation citoyenne et démocratique ».

Un questionnaire version papier, et en ligne

Pour cela, ils ont élaboré un questionnaire à partir partir duquel chacun sera invité à donner son avis sur les politiques à mener.

Ce que vous appréciez le plus à Millau, ce que vous appréciez le moins, les points forts de la ville, ses points faibles, les animations, l’environnement, le commerce, le stationnement, les grands projets, vos priorités pour l’avenir… Au total, une vingtaine de questions (dont certaines à choix multiples) dont les réponses récoltées serviront de socle à l’élaboration du projet de mandat.

Vous remarquerez qu’une question subsidiaire s’est glissée : « Souhaitez-vous que les forces de gauche progressistes soient rassemblées sur une même liste pour les prochaines élections ? » Question à laquelle vous pourrez répondre « oui » ou « non ».

Les questionnaires seront distribués sur le marché de Millau vendredi 8 mars de 10 h à 12 h, vendredi 15 mars de 8 h à 10 h et samedi 30 mars de 15 h à 16 h 30 sur la place de la Capelle.

Les plus pressés, et les plus branchés peuvent d’ores et déjà se rendre à l’adresse https://millau2020.typeform.com/to/iQnvqJ afin de remplir ce même questionnaire en ligne.

« Participer davantage à la démocratie locale »

« Je pense qu’associer les habitants à la construction d’un projet, c’est aussi leur permettre de comprendre nos choix », explique Emmanuelle Gazel, conseillère d’opposition (PS). « C’est aussi le choix de ne pas faire une liste à la Prévert comme Millau 2030 qui est irréalisable, avec plus de 100 millions d’euros d’investissement », envoie-t-elle en direction de l’actuel maire de Millau, en affirmant par ailleurs :

À aucun moment n’a été discuté avec les habitants ce qui est mis en place actuellement, qui n’était déjà pas dans le programme électoral de Christophe Saint-Pierre… 

« Dans ce contexte de crise démocratique, de mouvement des gilets jaunes, continue Emmanuelle Gazel, les grands débats, les cahiers de doléances, c’est aussi une façon de participer davantage à la démocratie locale et je pense qu’en tant qu’élus il est de notre responsabilité de laisser ces espaces de consultation et de concertation. » Dont acte.

(1) Les élus présents ce soir : Jean-Dominique Gonzales (PS), Nadine Tuffery (PS), Corinne Compan (PCF), Emmanuelle Gazel (PS), Frédéric Fabre (PS) et Claude Alibert (EELV). Etaient absents Michel Durand (PS) et Albine Dalle (PS).



Recevoir notre Newsletter
1234
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !