photos/3047.jpg

Jacques Molières, Anthony Quintard, Laurent Saint-Affre et Dominique Fayel de la FDSEA et JA. - ©ADN12

Par Jean-Marc Nicolet
Le 12 février 2019

En Aveyron comme en Occitanie et plus généralement au niveau national, la liste FDSEA et Jeunes Agriculteurs reste majoritaire en remportant aisément les élections avec 56,19% sur le collège des exploitants. Chez les anciens exploitants, il est à noter un très léger recul. 54,10% contre 54,16% avant.

En conférence de presse, Laurent Saint-Affre, président de la FDSEA, s'est dit très satisfait des résultats des élections « qui nous confortent dans le travail fait entre la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ». Dans son analyse, il note que la liste commune voit une hausse par rapport à l'élection de six ans en arrière. Du recul de la Confédération paysanne et de l'avancée de la Coordination rurale. « Cela prouve que notre travail porte ses fruits et que notre ligne de fonctionnement est la bonne. La continuité est notre conclusion au regard de la confiance des votants et je les en remercie ».

Un point de vue partagé par Anthony Quintard, président des JA : « Notre satisfaction vient du travail commun. C'est une habitude dans notre département de travailler ensemble, sur les dossiers mais aussi sur le travail fait au quotidien sur le département. Comme l'a dit Laurent Saint-Affre, nous allons travailler main dans la main dans la continuité sur les six années à venir. »

Pour rappel, la liste FDSEA et JA a obtenu un pourcentage proche des dernières élections (56,19%). Côté sièges, la FDSEA obtient 14 sièges sur 18. La Confédération paysanne, deux sièges et la Coordination rurale, deux sièges.

Une participation en baisse

S'il n'y a eu de surprise quant aux résultats, en revanche, la participation de 5 221 votants est en forte baisse avec 10% de moins qu'il y a six ans (6 251).

Jacques Molières, président à la chambre d'agriculture, s'en explique : « Quand on regarde par ailleurs, toutes les institutions voient le nombre de votants en baisse voire grosse baisse. Personnellement, j'attribue cela à un contexte sociétal peu enclin à se mobiliser. C'est un fait mais nous ne sommes pas les plus mal lotis. En tout cas, cela n'a pas influencé les résultats et là est l'essentiel ». Globalement, pour Jacques Molières, ce désintéressement est dû à ce que la situation n'est pas crispée dans la tête des électeurs.

Le deuxième sujet que souhaitait aborder Dominique Fayel, ancien président FDSEA, portait sur les élections au niveau national qui, comme l'Aveyron, accuse une baisse de participation (46%). Il relève que les résultats du département s'y rapprochent. « On savait quelques départements fragilisés comme la Haute-Garonne. Globalement, le sud de la Loire est constant, l'Ouest en recul et le grand Est et bassin parisien ont d'excellents résultats pour la FNSEA. En conclusion, les résultats confirment notre représentativité. » 

Pour Dominique Fayel, depuis des mois, le président de la République considère que les corps intermédiaires sont dépassés. « Les résultats montrent que le gouvernement doit nous écouter. La prochaine étape est le Grand débat et les syndicats auront leur mot à dire et la FNSEA amènera une contribution agricole avant le Salon de l'agriculture. »

Fonctionnement de la chambre sur 2 pôles gérés avec un budget général de 13 M€

La chambre est composée de 33 membres pour l’Aveyron mais elle en disposera seulement de 30 car certaines listes n'ont pas été déposées dans les temps. Un collège ne sera pas représenté. La session qui verra l'élection du président de la chambre d’agriculture aura lieu, lundi 18 février, à 10 heures. Elle sera présidée par la préfète de l'Aveyron. Le bureau sera composé et élu. Durant cette session, il y aura la présentation de l'organisation de la chambre qui comprend.

-Un pôle économique pour l'accompagnement des agriculteurs (élevage, agronomie, marchés de pays,bio, bâtiment d'élevage, identification...)

-Un pôle consulaire, donne des avis sur l'urbanisme, formations, exploitations, environnement...

Un document sera distribué pour exprimer les souhaits de chacun quant à leurs activités au sein de la chambre. « Ces choix seront tranchés le 18 mars à la session budgétaire » précise Jacques Molières

La conférence se termine non sans rappeler que l'Aveyron représente en chiffre d'affaire de 23% de l'agriculture et de l'agro-alimentaire de la région.



Recevoir notre Newsletter
Commentaires
Ecrire un commentaire
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

//www.aveyrondigitalnews.fr/publicite/pub_15.gif
Météo
Petites annonces

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !