photos/2987.jpg

Julien Demetz peut être content de la prestation de ses joueurs - ©ADN12

Par Aveyron Digital News
Le 10 février 2019

Le ROC confirme sa bonne forme, en ramenant la victoire d'Asson, 32 à 31, et garde espoir pour le maintien.

Cela faisait longtemps qu’ils l’espéraient, qu’ils l’attendaient… Les joueurs du ROC ramènent une victoire précieuse de leur déplacement à Asson, 32 à 31. Une équipe qui leur aura réussi puisque c’est la seule équipe qu’ils avaient battu jusqu’à présent, lors du match aller, 29 à 26. Après leur match nul de la semaine dernière, les joueurs du ROC ont confirmé leur meilleure forme en ce début 2019. Une rencontre à Asson, qui a été serrée jusqu’au bout, mais les joueurs n’ont rien lâché. Une volonté saluée par leur coach, Julien Demetz :

Ne rien lâcher, c’est un peu ce qui nous caractérise, même si les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Mentalement, on reste présent jusqu’au bout, et là, ça nous a souri.

Avantage à la pause

À la pause, le ROC menait déjà d’un petit point, 17 à 16. « On a fait une superbe première mi-temps, explique Julien Demetz. On aurait même pu tuer le match. Par contre, on n’a pas fait une très belle deuxième mi-temps, mais on s’est accroché. On avait quatre buts de retard à un moment... »

Menés de plusieurs buts, le ROC a su, doucement, revenir, puis égaliser cinq minutes avant la fin. Avant de voir Asson reprendre à nouveau deux buts d’avance. Mais le ROC a été fort et a égalisé à une minute de la fin, avant de prendre l’avantage juste avant le coup de sifflet final. « On n’a pas paniqué, détaille Julien Demetz. On s’est appliqué jusqu’au bout. »

De bon augure pour la suite

Confortés par le match nul de la semaine dernière, les rocistes ont su monter leur niveau, afin de décrocher cette victoire précieuse. Pour leur coach, 2019 est bien mieux :

Contre Bruges, on était un peu à court de compétition et c’est une grosse équipe. Ensuite, contre l’Union, on était mieux en place. Après, il y a eu le match nul contre Bègles et aujourd’hui, la victoire contre Asson. Dommage, que là, on n’ait pas de match pendant 15 jours. Car on a envie d’enchaîner.

Un peu de repos qui permettra de faire souffler les organismes. Surtout après une victoire comme le confirme Julien Demetz :

On est relativement content. Ce qui ne nous est pas arrivé souvent cette saison.


Recevoir notre Newsletter
S'abonner
News letter

Recevez l'info quotidiennement et gratuitement !

Se connecter



Pas encore de compte ? Cliquez-ici !